Stage au Maroc : les conseils d’une étudiante au soleil.

Chers internautes, 

J’accueille pour cette interview du mois de Juin, une aventurierre pas comme les autres, une aventurierre qui travail au soleil à 3h de Paris pendant que nous sommes sous les nuages !! Cette aventurière c’est Anne-Sophie qui a eu la bonne idée de tenter l’aventure au Maroc en y allant réaliser son stage de fin d’étude.  

Venant de publier l’itinéraire « Où aller au Maroc ?« , j’ai eu l’idée de rester sur ce pays histoire de continuer de vous faire profiter du beau temps. Comme toujours, une interview égal un sujet précis. Nous verrons donc ici « COMMENT TROUVER SON STAGE AU MAROC ». Un sujet intéressant qui lie l’aventure à vos études.

On y va ?

1.Présentation d’une jolie stagiaire au soleil.

Anne-sophie, peux tu te présenter à mes lecteurs notamment au niveau de tes études ?

Salut les internautes ! Je m’appelle Anne-Sophie, j’ai 22 ans, je suis originaire de Longwy (une magnifique ville industrielle au Nord de la Lorraine, bon ok c’est ironique). Après avoir étudié pendant 2 années la géographie à la fac de Metz et de Lyon, j’ai décidé de m’exiler au soleil pour m’orienter dans la branche du tourisme.

De là, j’ai obtenu une licence professionnelle de Management spécialité tourisme durable à l’IUT de Provence. Cette année riche en rencontre professionnelle et personnelle, m’a donné envie de vivre mon expérience. J’ai ensuite pris une année sabbatique pour voyager en France et travailler dans le tourisme, en tant que saisonnière dans une station de ski, puis dans la Drôme.

J’ai ensuite voulu me lancer dans une autre « aventure » en préparant un Master Tourisme Durable à l’université de Corse. Une belle occasion pour découvrir l’île de beauté pendant 2 ans…et étudier !!!

Comment t’es venue l’idée d’aller faire un stage au Maroc ?


Actuellement en première année de Master, un stage de 3 mois minimum doit être effectué dans une entreprise touristique afin que mon année soit validée. Il est très difficile de trouver un stage en France, car les stagiaires doivent être payés. Face à de nombreux refus, j’ai décidé sur un coup de tête d’envoyer des candidatures spontanées à des ecolodges au Maroc.

Le Maroc est un pays où je souhaitais y retourner. J’aime les paysages et la culture marocaine, c’était une évidence, il fallait que j’y retourne après un premier voyage à Marrakech. C’est donc tout naturellement que j’ai tenté ma chance au Maroc.

Le soir même, j’ai reçu deux réponses presque positives pour un stage. Après une semaine de conversation par mail avec ces deux structures, j’ai reçu leur confirmation. J’ai privilégié l’écolodge Sawadi (mon coup de coeur) pour lequel je travaille actuellement et l’autre stage, je l’ai « donné » à mon copain. C’était donc une super opportunité pour tous les deux, de se retrouver au Maroc, et donc de partager cette expérience ensemble, tout en la vivant chacun de notre côté, puisque 40 kilomètres nous séparent actuellement.

Erg chebbi (4)-1

id= »attachment_4176″ align= »alignnone » width= »600″ caption= »Erg chebbi (4)-1″

2- Comment trouver un stage au Maroc ?

Quelles sont les formalités administratives pour faire son stage au Maroc ?

Les formalités sont simplifiées, une fois la convention de stage signée par l’université et par la structure d’accueil, il ne reste plus qu’à acheter les billets d’avion et de vérifier que le passeport est valide. En tant que français, nous sommes autorisés à rester sur le territoire marocain pendant 3 mois. Au delà, il faut un visa.

Qu’en pense ton école et quand est il de tes collègues ?

L’université et principalement ma filière apprécie que les étudiants effectuent des stages à l’étranger. En tant que futur professionnel du tourisme, il est important de privilégier des expériences dans d’autres pays. Voyager fait partie de notre formation. Je pense que si on a pas la curiosité de l’ailleurs, l’envie de partir à la rencontre d’autres peuples et d’autres cultures, le tourisme n’est pas donc pas une vocation.

Connais tu d’autre moyens que le « culos » pour trouver un stage au Maroc ?

Le culot, est au Maroc une bonne démarche pour trouver un stage, j’en suis bien la preuve. D’ailleurs, ce fut pour moi une agréable surprise d’atteindre l’objectif de travailler au Maroc. Les Marocains sont ouverts d’esprit et apprécient l’expérience que les français acquièrent dans les universités. J’ai d’ailleurs le sentiment, que les gens avec qui je parle dans la rue, sont heureux de rencontrer des Français qui travaillent pour leur Royaume. Il n’y a aucun doute, vous serez accueilli les bras ouverts, si vous dites que vous travaillez au Maroc.

3- Le stage au Maroc.

Racontes nous ton arrivée au Maroc puis l’accueil dans ton entreprise le premier jour…

Le premier jour, je suis arrivée à l’aéroport de Ouarzazate. A peine le pied posé sur le territoire Marocain, que j’ai déjà ressenti cette agréable sensation de chaleur. Le matin j’étais parti de Longwy où il faisait -3°C, alors qu’à Ouarzazate il faisait déjà 26°C. De là, j’ai tout de suite compris que la ville portait bien son surnom « la porte du désert ».

Après une rapide visite du centre de Ouarzazate et un petit rafraîchissement à un bar, j’ai rejoins la gare des taxis pour prendre un taxi collectif qui m’emmènera à Skoura (40 kilomètres plus loin). Dans un taxi on ne rentre pas à 5 comme en France, non non! On rentre à 7 : 3 devants (dont le chauffeur) et 4 d’ailleurs serés comme des sardines. Quand il y a plus de place, il yen a encore! Ma vie à la marocaine a commencé ainsi !

taxi-marocain

id= »attachment_4181″ align= »alignnone » width= »767″ caption= »taxi-marocain »

Pendant les 45 minutes de trajet, je me sens pas vraiment rassurée, les pneus sont lisses, les ceintures de sécurité sont coupées, le pare brise est fendu de haut en bas… Mais la route est tellement magnifique, que j’oublie vite les conditions de transport et j’apprécie la vue. On se croirait en Amérique de l’Ouest.

Une fois arrivée à Skoura, il faut encore faire 7 kilomètres de piste et traverser la palmeraie de Skoura qui est l’une des plus grandes du Maroc pour rejoindre ce qui va devenir « mon nouveau lieu de travail et ma nouvelle maison pour 3 mois ».

Une fois arrivée dans mon ecolodge pour mon stage, j ‘ai eu l’impression d’être dans un petit paradis sur terre. Dans un lieu aussi sec et aussi désertique que le sud marocain, j’ai été surprise de découvrir au milieu des kasbahs, des centaines d’arbres fruitiers : grenadiers, palmiers dattiers, figuiers, abricotiers, pêchers….

la-palmeraie-de-Skoura

id= »attachment_4175″ align= »alignnone » width= »767″ caption= »la-palmeraie-de-Skoura »

Peux tu nous présenter ton entreprise d’accueil et nous expliquer ton rôle dans celle ci ?

Sawadi est une ferme d’hôte écologique, aujourd’hui on parlait plutôt d’ecolodge. Implanté dans un domaine de 4 hectares, Sawadi dispose de 19 kasbahs, de multiples plantations et de diverses installations : tente berbère, piscine, bibliothèque, salon marocain, bergerie, pigeonnier… C’est un lieu idéal pour se relaxer.

Vue-sur-Sawadi

id= »attachment_4183″ align= »alignnone » width= »600″ caption= »Vue-sur-Sawadi »

« Ecolodge » n’est pas qu’un simple mot à la mode pour désigner l’établissement. De nombreuses actions sociales et environnementales sont réalisées : le personnel employé est issu de la palmeraie et il est déclaré (ce qui est rare au Maroc).

une-des-kasbahs-de-Sawadi

id= »attachment_4182″ align= »alignnone » width= »800″ caption= »une-des-kasbahs-de-Sawadi »

Sawadi soutien des associations locales (préservation de l’abeille saharienne, soutien aux femmes de la palmeraies, distribution de bicyclettes aux enfants pour aller à l’école…), l’eau de la piscine est filtrée au sel et chauffée par panneaux solaires,e la lessive est fabriqué au sein de l’ecolodge pour supprimer la pollution des détergents, les kasbahs sont construites avec des matériaux prélevés sur place (terre, paille, roseaux), le restaurant est alimenté par nos produits 100% biologiques (yaourts, confitures, huile d’olive, tapenade, jus de fruits….) etc…  Bref vous l’aurez compris, on n’est pas écolo pour attirer des clients mais avant tout par conviction, d’ailleurs l’établissement est labellisé « La Clef Verte ».


La-ferme-de-Sawadi

id= »attachment_4174″ align= »alignnone » width= »800″ caption= »La-ferme-de-Sawadi »


Ma mission au sein de l’ecolodge est de développer le tourisme de bien-être. Le bien-être est un secteur prometteur pour le tourisme. Se rendre au Maroc, et ne pas profiter des bienfaits d’un hammam est un pêché. C’est pourquoi Sawadi a voulu diversifier sa clientèle en développant cette branche du tourisme, grâce à son espace bien-être : Hammam, salle de gommage et deux salles de massage.

Ma mission est essentiellement un travail de promotion et de communication mais également de production de produit touristique, puisque j’ai crée un séjour alliant excursions et bien-être.

Concernant les commodités et le confort de manière générale au Maroc, est ce que cela peut choquer un jeune étudiant Français ?

Évidemment, les règles d’hygiène ne sont pas les mêmes qu’en France, certaines choses peuvent choquer certains étudiants en effet. Cependant, on s’y habitue vite pour un stage et on apprend à vivre au rythme du pays. Pour s’acclimater à un pays tel que le Maroc, il faut être indulgente et faire l’impasse sur nos modes de vie à l’occidental.

J’ai eu la chance, d’être très bien accueillie pour mon stage et d’être logée dans une chambre confortable de mon eco-lodge. Évidemment, il faut parfois vivre avec des petites bêtes qu’on a pas toujours l’habitude de côtoyer tel que les lézards, les cafards, les crapauds et pire encore… les scorpions dont je viens de faire la connaissance à l’extérieur. Heureusement aucun scorpion, n’a encore été retrouvé dans ma chambre… Inch’allah.

Parlons culture et relations au travail, peux tu nous en dire un maximum sur la façon de travailler des marocains ?

La relation avec la clientèle est très agréable et avec le personnel également. Cependant, la barrière de la langue est souvent un obstacle, car certains ne parlent pas du tout le français et moi que très peu l’arabe. Cela ne leur empêche pas d’être un peuple très hospitalier puisqu’ils m’ont très bien intégrée.

3- Les loisirs pendant le stage.

Quel est le temps que tu as pu consacrer aux loisirs durant ton stage ?

Un jour par semaine, je suis en repos, j’en profite pour profiter de la piscine de mon ecolodge ou pour faire des virées touristiques : Erg chebbi, les gorges de Dadès, Ait ben Haddou, l’oasis de Sidi Flah, Ouarzazate et les studios de cinéma, la vallé de Fint, etc… Tu as l’essentiel dans ton itinéraire au Maroc.

Sidi-Flah---non-loin-de-Skoura

id= »attachment_4178″ align= »alignnone » width= »800″ caption= »Sidi-Flah—non-loin-de-Skoura »

sur la route de sidi flah

Quels sont les petits coins de paradis que tu as découverte ?

Mon endroit préféré est l’Oasis de Tighuirt dans la vallée de Fint. Au coeur du désert de pierre, entourés de montagnes rocheuses, un coin de verdure fait office de paradis. On se sent à l’autre bout du monde, privé de toute forme de civilisation mais c’est tellement bien. Si vous connaissez le film « Babel » avec le beau Brad Pitt, vous reconnaîtrez les lieux du tournage (ndlr voir itinéraire ou j’ai intégré cette étape).

Oasis-de-Fint

id= »attachment_4177″ align= »alignnone » width= »337″ caption= »Oasis-de-Fint »

Comment te déplaces tu lors de tes jours de repos afin de profiter des alentours et d’aller rejoindre ton cher et tendre par exemple ?

Sans moyen de déplacement personnel, il n’y a pas d’autres solutions que de se déplacer à la marocaine : taxi collectif, triporteur, fourgon…. C’est très atypique et inconfortable mais ce sont des expériences dont je me souviendrai toujours.

As tu une anecdote à nous raconter pendant ton séjour au Maroc ?

Il n’y a pas d’anecdote particulière à raconter, mais ce sont des petites choses de la vie de tous les jours qui sont toujours aussi surprenantes : trouver un grand ver dans son pain, surprendre des gens dormir dans des endroits insolites, apercevoir une camionnette avec pleins de moutons sur le toit, doubler une mobylette avec 3 ou 4 personnes dessus…

C’est ça le Maroc!

4- Le mot de la fin

Quels sont les conseils que tu donnerais à un étudiant qui souhaiterait faire son stage au Maroc ?

Un conseil : lancez-vous ! C’est une expérience unique à vivre, vous pouvez qu’en ressortir grandissant. Evidemment, si vous n’êtes pas baroudeurs dans l’âme, que vous êtes trop attaché à votre petit confort et que pour vous, voyager à toujours rimé avec hôtel club, le Maroc n’est donc pas fait pour vous.

C’est un pays qui mérite d’être visité et encore plus d’y vivre quelques semaines, les paysages sont contrastés et magnifiques et la population est très accueillante.

stage-maroc

id= »attachment_4179″ align= »alignnone » width= »600″ caption= »stage-maroc »

Quels sont les pièges à éviter ?

Pas de pièges particuliers à éviter, hormis toutes les petites arnaques. Malheureusement, beaucoup essayerons de vous vendre des prestations ou des objets au dessus des prix. N’hésitez pas à négocier, à marchander sans cesse, cela peut paraître malpoli, mais c’est leur coutume.

Au bout de quelques jours, vous aurez vite la notion des prix. Ne pas marchander, augmente le coût de la vie au Maroc et provoque l’inflation. Le tourisme n’a pas toujours que du bon!

Profitez de votre séjour, respectez leur tradition et vous serez très bien accueilli.


Merci Anne-so pour cette interview sur le Maroc, j’espère que les internautes auront envie de tenter l’aventure avec leur sac à dos !! On a qu’une seule vie et la période de transition entre ses études et l’entrée dans la vie active est pour moi propice aux grandes aventures… alors foncez !!

Si vous aussi, vous aimeriez réaliser votre stage au Maroc, faites nous signe, on répondra à vos questions que ce soit pour vos recherches ou pour le matériel à emporter dans votre sac à dos.

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
No votes yet.
Please wait...

9 Commentaires

  1. Julie Faniel

    Bonjour Anne-Sophie!

    Je suis une étudiante qui étudie la gestion du tourisme. Et moi aussi je suis à la recherche d’une place où je peux faire mon stage.

    Maintenant j’ai une petite question pour toi. J’ai lu ton blog avec beaucoup d’intérêts et j’ai regardée sur le site de Sawadi. Cela me semble un endroit magnifique ! Je voulais demander si tu peux peut-être me passer l’adresse email des exploitants car j’aimerai bien leur demander si ils n’ont pas une place pour moi.

    Tu me ferais un grand plaisir avec ça !

    Merci beaucoup, j’attends ta réponse avec impatience.
    Julie Faniel

    No votes yet.
    Please wait...
  2. Aventure bien détaillée … Un tours d’horizon pour ceux qui seront sur le même trajet. C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup d’information sur le vécu d’un stage au Maroc, mais ce genre d’article donne une idée …
    Merci à l’auteur également pour le partage de l’interview.

    A-S Lecombe.

    No votes yet.
    Please wait...
  3. Le Maroc est très beau et ses gens plus accueillants et généreux!!

    No votes yet.
    Please wait...
  4. vraiment super bien fait!!! très inintéressant!!!! vous nous avez donné beaucoup d’idées comme ça!!! Merci beaucoup!!!!
    Kati

    No votes yet.
    Please wait...
  5. elaine

    Après près de deux mois de recherche infructueuse dans le domaine de l’hotelerie en france, j’ai décidé comme toi d’y aller au culot et proposée ma candidature spontanée auprès des hotels à l’étranger. Sur 15 candidature envoyés, il y en avait 7 qui m’ont répondu positivement au bout de 3 jours. J’avais choisis le maldive (stage rémunéré) même si c’est plutôt loin. Ils m’ont proposé de resté mais j’ai dû refusé pour l’instant car j’aurais besoin de plus de responsabilité ce qui ne serais pas possible sans diplôme.

    No votes yet.
    Please wait...
  6. Ecole le giratoire

    Bonsoir, nous sommes une école maternelle et primaire au nord du Maroc dans la ville de Tétouan et nous aimerions recevoir des stagières étudiants dans l’enseignement privée issus des universités françaises afin d’améliorer le niveau de langue et pour nos élèves et pour nos éducatrices et institutrices.
    Bien cordialement

    No votes yet.
    Please wait...
  7. Bonjour,
    Etant actuellement étudiant en première année de formation éducateur spécialisé en France, je suis à la recherche dès à présent d’un stage au Maroc pour septembre 2015 et c’est pourquoi je me permet de me rapprocher de vous pour obtenir quelques aides qui pourrait faire avancer mon projet.
    Bien à vous,
    DAUM Gilles

    No votes yet.
    Please wait...
  8. Brahim Brash

    Bonjour!
    je m appelle Brahim et je suis représentant touristique et j habite a Marrakech.je connais tous les sites touristiques au Maroc et
    J aime aider tous les personnes qui ont la désire de voyager au Maroc pour n importe qu il objet,stage,séjour,études.Vous êtes besoin des information,des renseignement n importe qui il aide.(c gratuit :))
    Voila mon email elarje.brahim@gmail.com
    ou tu peu me contacter en anglais ou francais sur Whatsapp via ce numero +212607404932

    No votes yet.
    Please wait...
  9. Merci Anne-Sophie d’avoir échangé cette superbe expérience de stage.
    A bientôt en France ou ailleurs pour un autre stage ou une autres aventure.

    No votes yet.
    Please wait...

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Plus dans Aventures, Bons plans & conseils
ou-aller-au-maroc-clergetblog-peche-et-sac-a-dos
Où aller au Maroc ? Le meilleur itinéraire pour votre voyage.

Hello les Aventuriers, Vous voulez découvrir le Maroc sur une semaine ou deux avec un petit budget ? Mon itinéraire 100%...

Fermer