RUN LIGHT, avis mitigé sur la lampe pectorale de chez Décathlon

On la voit fleurir sur les plexus des coureurs ces dernières semaines, alors j’ai voulu tester cette lampe magique made in Décathlon.

Le RUN LIGHT KALENJI se fixe entre les pectoraux à l’aide d’un harnais !! Le concept est assez original et fait parler de lui sur la toile. Mais alors pourquoi les grandes marques spécialisées dans le domaine de la frontale n’y auraient pas pensé avant ?

Le concept de la lampe pectorale est-il vraiment utile ? Kalenji apporte-t-il une vraie valeur ajoutée au marché ou tente-t-il de « créer le besoin » avec ce modèle innovant incitant le sportif à la consommation ?

Pour tenter de répondre à cette question, j’ai enfilé la Runlight et je suis parti courir avec la bête. Je suis allé questionner également des runner qui l’ont adopté depuis sa sortie.

Test de la Run light

Passer d’une frontale à une pectorale

Une fois de plus sur Pêche et Sac à dos, je vais essayer de vous faire partager un compte-rendu complet sur ce produit.

Runner ou traileurs, pratiquant de courses nature, marcheurs nocturne ou randonneurs, cet article est fait pour vous.

1- Mise en marche de la Runlight.

Packaging sobre et esthétique made in Décathlon. Le premier aspect est plutôt positif. Une fois dans les mains, le kit est plutôt lourd et les matériaux utilisés ne laissent pas présager un produit de haute qualité.

Run light Kalenji made in Décathlon

Run light Kalenji made in Décathlon

A la première utilisation de la lampe, je vous invite absolument à la recharger. Cela évitera de tomber en rade en plein milieu des bois comme c’est arrivé à un collègue lors d’une course nocturne. En effet, même si les 3 LED témoins de la charge sont allumées, l’accumulateur quant a lui, n’est pas full.

Pour cela, il faudra déjà tenter d’enlever (cher internaute, laissez vous pousser les ongles) le petit cache de protection du port qui est collé à la lampe. Vous pourrez ensuite la charger à votre ordinateur à l’aide du cable micro USB fourni. Vous pouvez également utiliser d’autres cables à votre chargeur de portable sur secteur par exemple car c’est une prise standard (même cable que la Gopro par exemple).

Attention ne soyez pas pressé, le chargement est trèèès long, pour ma part je l’ai laissé toute la nuit pour avoir les 3 LED rouges sur l’accu. Kalenji annonce 5h de chargement !!!

Après avoir surmonté tout cela, vous allez enfin pouvoir aller courir.

2- Pendant la course à pied.

Que ce soit à l’entrainement ou en course, sur la route ou en pleine nature, la lampe Runlight est vraiment différente d’une frontale classique. Je vais tenter de vous débriefer dans cette partie, les tests que j’ai pu faire sur le terrain. 

D’une part, vos pieds sont mieux éclairés ou plutôt les premiers mètres devant vous, contrairement à une lampe frontale qui donne un faisceau qui éclair plus loin. Cela peut être utile pour certains mais pour ma part, je préfère voir plus loin que mes pieds lorsque je cours. Comme en voiture quand vous apprenez à conduire, il faut toujours regarder au loin et non le devant de votre pare-choc n’est ce pas ?

Quant à la source de lumière se trouvant plus prêt du sol, vous appréhenderez beaucoup mieux les aspérités comme les racines en foret qui sont en générale très « casse gueule ».

Attention cependant dès que vous changez de direction ou que vous faites face à du dénivelé, la lampe n’éclaire pas la direction souhaitée… gros inconvénient selon moi !!! Une frontale elle, éclaire la même direction que vos yeux.

Niveau sécurité, notamment pour les coureurs en ville, avec les LED qui clignotent dans le dos, vous serez beaucoup plus visible qu’auparavant. C’est un atout important pour les citadins. Merci Kalenji !!!

Test de Run light Décathlon

Pour être visible, on est visible !!

Concernant les modes, trois puissances sont proposées : 250 lumens, 180 lm et 90 lm. Un mode économique automatique à 70 lm se met en route lorsque vous n’avez plus de batterie. Une bonne idée quand vous êtes perdu en pleins milieu de la pampa.

Puissance maxi - 250 lm Run Light

Puissance maxi – 250 lm Run Light

Puissance intermédiaire de la Run Light

Puissance intermédiaire de la Run Light

Puissance mini

Puissance mini

Concernant l’autonomie, vous pourrez courir pendant 2 h à pleine puissance et jusqu’à 5h avec la puissance minimum. Les LED rouges dans votre dos, vous informent du niveau de votre batterie. On aurai largement préféré une petite LED sur le devant pour mieux gérer l’autonomie de la Run Light.

En situation de Trail nocture comme les 20km que j’ai fait récemment à Hussigny, cette lampe collée à votre plexus relèvent d’autres inconvénients. Vous serrez embêté si vous devez enlever votre veste. Votre Camelbak couvrira les LED rouge dans votre dos. Enfin, les sangles constituant le harnais gênent la respirabilité de votre corps (elles coupent la ventilation entre vos couches de vêtement).

Les runner utilisant une ceinture cardio peuvent y trouver une gène supplémentaire au niveau du thorax. C’est justement une remarque qui m’a été remontée quand j’ai questionné d’autres utilisateurs.

Pour ma part j’ai calé la Run light juste au dessus entre mes 2 pectoraux.

Après plusieurs courses, les sangles en élastique finissent par se détendre et le clips de fermeture présente des difficultés pour être ouvert. Je doute que sur le long terme la lampe tienne ses promesses…

3-Où trouver la RUNLIGHT chez Décathlon ?

Attention, cette lampe pectorale n’est pas rangée avec les autres lampes chez Décathlon mais directement dans le rayon Running sur le pôle « Kalenji by Night ». Certains la chercherons au niveau frontale c’est pour cette raison que je le précise.

La voici également en ligne sur Décathlon.fr.

Le principal avantage de cette lampe pectorale est le prix proposé par la marque. 39,95€ seulement ce qui rend la Runlight imbattable à puissance égale sur le marché de la frontale.

A titre d’exemple, la Frontale Black Diamond Spot que j’avai testé fait 90 Lumens pour le même prix !!

Ma petite femme en frontale

Ma petite femme en frontale

Attention cependant à la course aux Lumens à laquelle se livrent les marques car la largeur du faisceau détermine également cette unité de mesure. La Run Light n’éclaire pas à plus de 20m mais elle est puissante et large sur les premiers mètres alors que la frontale en générale éclaire plus loin mais moins large sur les premiers mètres.

Un résumé du test en conclusion.

Un résultat mitigé vous l’aurez compris ! J’ai passé au crible la Run light pour ce test produit et je n’ai pas été emballé.

Cette lampe pectorale est selon moi dédiée au coureurs à petit budget sur petite distance. Elle pourrait être éventuellement le complément d’une frontale. Son gros point fort est le rapport prix/puissance par rapport aux frontales du marché mais le harnais relève lui aussi de nombreux inconvénients comme nous avons pu le voir.

Lampe pectorale Run light VS lampe frontale

Lampe pectorale Run light VS lampe frontale

Récapitulatif des avantages :

– Les pieds sont mieux éclairés.

– Meilleur visibilité des aspérités du sol (racines) car lumière rase.

– Visible par l’arrière (pratique en course).

– Le prix, une lampe idéale pour les petits budgets.

– Batterie de longue durée.

– Rechargeable sur ordinateur.

Récapitulatif des inconvénients :

– Gêne avec la ceinture cardio qui se situe également sur le plexus.

– Gêne à l’arrière si vous portez un Camelbak notamment sur longue distance.

– Gêne si vous devez enlever votre veste ou en rajouter une en cas de pluie.

– Inutilisable pour d’autres activités comme la lecture, le changement d’une ampoule, etc.

– Sangles élastiques de mauvaise qualité (ne tiennent pas dans le temps)

– Le chargement est très long.

– Les LED témoins de la charge se trouvent dans le dos, pas vraiment pratique pendant la course.

– Relativement lourde et sangle trop légère. Le maintient n’est pas toujours assuré en descente ou en grande foulée.

– La lumière ne suit pas les yeux donc n’éclaire pas toujours le chemin (montée, fort dénivelé, etc).

– Vibration de la lumière à chaque foulée.

– Bouton on/off assez difficile notamment quand on a les doigts engourdis par le froid

– Cache du port de la batterie difficile à enlever.

En résumé j’aurai préféré avoir la même lentille, la même puissance mais sur le front plutôt que sur le torse (quitte à moins éclairé les pieds). On aurait ainsi un produit quasiment parfait selon moi.

A quand la Runlight version frontale ?

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

4 Commentaires

  1. Bonjour et merci pour ce test très complet !
    As tu des photos avec la Run light seule ? Sur tes photos tu AS aussi d’autres systèmes d’éclairage on n’arrive pas à se rendre compte de l’efficacité propre de la lampe.

    Je voulais aussi revenir sur ta conclusion :  » j’aurais préféré avoir la même lentille et la meme puissance mais sur le front ».
    Je pense justement que c’est tout l’intérêt de cette lampe c’est qu’elle n’est pas sur le front. Personnellement je déteste courir avec une frontale je trouve ca désagréable et perturbant. Cette Run light est une vraie bonne nouvelle pour moi 🙂
    Donc je pense que c’est vraiment une question de goût et de choix du coureur. On ne peux pas la comparer à une frontale.

    Rating: 5.0. From 1 vote.
    Please wait...
  2. Hello
    Oui tu n’as pas tort, depuis j’ai eu l’occasion de l’utiliser en course en complément et c’est comme ça que je la préfère.
    Sur les photos de test comparatif j’ai mi que la runlight pour se rendre compte de la puissance.
    Merci pour ton commentaire en tour cas.

    Rating: 5.0. From 1 vote.
    Please wait...
  3. adrien

    moi, perso, un des premiers critères de choix, c’et la puissance et le poids. C’est pourquoi cela n’a pas été facile de choisir et je comprend pourquoi les runenrs mettent autant de temps à le faire.
    Je cours avec la ferei HL40 et j’en suis super content. Car tout est là. Poids autonomie et puissance. http://www.ferei.fr

    Rating: 5.0. From 2 votes.
    Please wait...
  4. Merci pour toutes ces précisions.

    No votes yet.
    Please wait...

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This