Test et avis de la PETZL Nao 2, la lampe frontale parfaite pour le running trail nocturne.

Il y a des produits qui semblent être des « valeur sure » dans chaque sport si on en croit le nombre de personne qui en sont équipés.

Parfois, la puissance du marketing permet aux marques de rentrer en force sur un marché mais qu’on ne se trompe pas, elles se font vite rattraper si la qualité du produit n’est pas au rendez-vous.

Au pire, il est un peu cher pour ce qu’il est (et oui la communication se paye), chose que j’ai déjà constaté, mais s’il a sa place, c’est qu’elle est bien méritée.

Dans le monde du trail nocturne et de la course nature il y a quelques produits qui sont largement représentés sur les coureurs.

Certe, vous trouverez beaucoup de Kalenji, la marque passion du leader Décathlon pour son très bon rapport qualité prix qui continue de séduire les Français. Mais heureusement, d’autres marques subsistes grâce à une plus-value technique qui leur permet un avantage concurrentiel certain.

Parmi ces produits, j’en ai deux en tête qui sortent du lot dans le monde du running trail : la chaussure Salomon Speedcross et la lampe frontale PETZL NAO.

Quand on n’y connais rien et qu’on se lance sur ses premières courses natures voir ses petits trails, on s’aide de ce que l’on voit autour de soi pour s’équiper n’est-ce pas 

Je suis passé par là il n’y a pas si longtemps que ça où j’ai commencé mon premier trail comme un coureur du dimanche.

Concernant la lampe frontale, quand on jette un œil sur les autres runners, on retrouve souvent une grosse lampe assez triangulaire blanche avec la batterie déportée à l’arrière, de la marque PETZL.

On trouve également la lampe pectorale de chez Kalenji mais que j’ai déjà testé.

Qu’en est-il donc de cette fameuse lampe PETZL assez mystérieuse présente sur le front de nombreux coureurs nocturnes.

 

1. Présentation de la Petzl NAO version 2

Cette lampe de 575 lumens est destinée aux activités nocturnes dynamiques comme la course à pied, le VTT, l’alpinisme, le ski de randonnée, le pêche, etc.

1.1 Caractéristiques de la NAO 2 vs NAO 1

Cette lampe frontale fait suite à une première version moins puissante et d’une autonomie plus petite qui était la Petzl NAO 1.

Ne vous trompez pas, on la distingue avec le logo PETZL en rouge sur le côté ce qui la différencie de la NAO version 2 dont le logo est blanc.

C’est donc bien la version 2 que nous allons tester ici.

Concernant ses caractéristiques essentiels:

  • Puissance de 7 à 575 lumens pour une autonomie de 1H30 à 12H30. Elle éclaire jusqu’à 130m.
  • Elle pèse 190g répartis à 60% pour l’arrière et 40% pour le devant.
  • Elle est alimentée par une batterie au Lithium-Ion 2600 mAh rechargeable via cable usb mal/femelle. On peut également la remplacer par 2 piles AAA/LR03 mais uniquement pour le dépannage. Le temps de charge de la batterie complète est estimée entre 4h30 et 5h45 en fonction de la source USB
  • L’orientation de la frontale est la même que d’autres avec 7 positions d’angle de 0 à 45°.
  • La NAO 2 peut être utilisée de -30°C à +50°C autant vous dire qu’elle vous suivra partout. Concernant l’étanchéité, elle résiste aux projections d’eau comme la plupart des autres frontales du marché.

 

Petzl NAO 2 pour le trail

Légère mais efficace

 

1.2 Ce qui fait la différence par rapport aux autres frontales.

Capteur de lumière Petzl Nao

Capteur de lumière

Même si ce sont les 575 Lumens de puissance qui attirent l’œil sur le packaging, c’est loin d’être son seul atout. C’est en testant cette frontale sur le terrain (voir partie 2) durant de nombreuses activités qu’on pourra réellement se rendre compte des nombreux autres avantages de cette lampe.

Elle possède une batterie déportée ce qui la classe dans les frontales à longue autonomie. En effet, plus l’autonomie est importante plus la charge de Lithium est lourde et plus la batterie sera encombrante.

Mais ce qui fait vraiment la différence avec cette frontale c’est le système « Réactive Light » que j’appellerai plutôt « Intelligent Lighting ».

Une capteur de luminosité équipé d’un micro processeur analyse la lumière ambiante pour connaître la puissance nécessaire à vous apporter pour voir suffisamment clair.

Que vous regardiez à vos pieds ou à l’horizon, qu’il fasse nuit ou entre chien et loup, l’intensité nécessaire ne sera pas la même n’est-ce pas ? La Petzl NAO 2 vous apporte ainsi la bonne dose de luminosité au bon moment.

 

2. Test de la Nao en condition de course.

La PETZL Nao qui ne s'allume pas quand elle est neuve

Pensez à brancher la batterie quand vous venez de la recevoir

2.1 Prise en main.

La première impression lorsqu’on a le produit en main est très positive. Les matériaux utilisés sont très qualitatifs et semblent robustes. Seul la partie « lacet » que nous allons voir peut rebuter un peu au début.

Avant de pouvoir l’utiliser, pensez à brancher l’accumulateur pile à l’intérieur du boitier de batterie car sinon la frontale ne s’allumera pas.

Résumé du reactive lighting Petzl

Résumé du réactive lighting

2.1.1 Le packaging, la notice.

Le packaging interne est rouge en papier recyclé mais à vrai dire, on s’en fiche. J’ai eu cependant quelques difficultés à comprendre la notice notamment pour les différents modes de lumière.

Je vous conseille de tester la lampe vous même dans une pièce pour comprendre comment elle fonctionne. Pour savoir si vous utilisez ou non le système intelligent, mettez votre doigt sur le capteur de lumière, si l’intensité du faisceau varie, c’est que vous utilisez le mode « lampe intelligente ».

Je vais vous résumer en bref, les modes de cette NAO.

Vous avez 2 modes divisés en 2 intensités lumineuses. Un mode intelligent qui varie et un autre mode permanent qui ne varie pas. A l’intérieur de chaque, vous avez une intensité forte et une intensité plus faible qui maximise la batterie.

Chaque intensité a sa propre autonomie que vous trouverez sur le packaging. Le schéma quand à lui est bien plus explicite que la notice d’utilisation.

 

Résumé simple de la Petzl Nao 2

Un résumé des 2 modes de la Nao

 

2.1.2 Les réglages personnalisés avec l’OS de chez PETZL.

En effet, la marque nous invite à installer son logiciel gratuit sur votre ordinateur pour personnaliser le système Intelligent Lighting. Vous pourrez le télécharger via ce liens.

En vous faisant installer son logiciel, PETZL a été malin : elle récupère vos coordonnées (très ciblées) au moment de l’inscription en ligne et vous rend un peu plus « dépendant » du système et donc de la marque en vous donnant l’impression d’avoir vos propres paramètres affinés.

 

OS PETZL NAO

Un OS permettant de récupérer avant tout vos coordonnées.

Vous vous en doutez, cette manipulation software n’est pas nécessaire à la bonne utilisation de votre lampe frontale.

Comment brancher sa Petzl Nao à l'ordinateur ?

Assistant Petzl pour paramétrer votre lampe

Cependant elle peut être utile pour exploiter d’avantage votre batterie notamment sur de longues distances.

Pour rappel, l’autonomie indiquée par le système intelligent à pleine puissance est de 6h30 par défaut avec les réglages prédéfinis ce qui vous permet de courir de belles courses avant de devoir toucher aux paramètres.

Si toute fois, vous voudriez mettre le nez dans l’OS PETZL NAO, sachez que c’est très intuitif. Il existe de nombreux paramètre prédéfinis liés au sport que vous pratiquez mais j’ai eu le sentiment qu’on vous envoie un peu de la poudre aux yeux.

 

Interface de l'OS Petzl

Interface du logiciel version simple

 

Logiciel Petzl version expert

Logiciel Petzl version expert

Vous pouvez également rentrer la durée de vos courses type, ce qui permettra d’exploiter d’avantage la puissance de votre lampe.

Exemple simplifié : si votre course dure 3h, la lampe éclairera 2 fois plus fort durant ces 3h vu qu’elle est capable de tenir 6h par défaut.

Cependant, pour des courses nocturnes courtes, le logiciel ne semble pas nous permettre de descendre en dessous 6h30 pour la version forte du mode intelligent. Dommage car on aurait plus profité d’une puissance supérieur à nos pieds (la puissance étant à son maximum lorsqu’on regarde au loin).

Je vous conseille donc plutôt de régler le mode classique (constant technology) en augmentant le temps numéro 1. Par défaut celui ci est à 1h30, pour ma part je l’ai passé à 2h30. Même si vous ne souhaitez pas utiliser ce mode « constant », il peut arriver que vous vous trompiez pendant la course. Pensez-y si vous ne voulez pas vous retrouver en rade de batterie 😉

Soyez rassuré dans tous les cas, la NAO 2 comme de nombreuses autres frontales, possède un éclairage minimum de sécurité. Cet éclairage, je l’ai testé il dure bien plus longtemps que les « 1h » annoncé dans la notice, au bout de plusieurs heures la frontale éclairait toujours !!

C’est un peu votre (grosse) roue de secours si vous vous êtes trompé dans les réglages 😉

 

– Les LED

Capteur de lumière Petzl Nao

Capteur de lumière

La frontale est composée de deux LED en bas, l’une à côté de l’autre. L’une correspond au faisceau large, pour un éclairage de proximité à vos pieds alors que l’autre correspond au faisceau focalisé pour voir plus loin.

Le capteur de luminosité quant à lui se trouve sur le dessus. Attention il ne fait que « capter » et n’éclaire pas.

 

 

– Le lacet

Comme je vous le disait au début de l’article, cela parait un peu léger face aux autres frontales qui possèdent une sangle élastique. Pourtant aucun problème relevé quand à la tenue de la frontale sur la tête. Une petite sangle est fournie pour le dessus de la tête mais je n’ai pas eu besoin de l’utiliser sur les courses que j’ai faite.

Les lacets résistent bien et assurent un bon maintient. Sans buff ou bonnet, la frontale ne fait pas mal et reste confortable. Sur ce point encore, il est difficile de trouver des critiques.

– La charge

 

Témoin de charge de la Nao 2

Batterie chargée

Le voyant de charge est assez simple mais n’est pas très précis. Il m’est arrivé de partir avec 2 traits et de ne plus avoir de puissance après une demi-heure seulement. Attention donc à bien recharger votre Nao avant votre départ.

Conseil : Je le rappelle, avec les nouvelles batteries au lithium, il est préférable de charger plus régulièrement vos objets plutôt que d’attendre la décharge complète comme on le faisait jadis.

– Le gros bouton.

Comment alumer la Petzl Nao

Un gros bouton facile

C’est dans ces détails qu’on voit la différence entre les marques spécialistes comme PETZL et plus généralistes comme celles de DECATHLON.

Quand on galère à trouver le petit bouton start sur la Runlight de chez Décath, à croire que ses concepteurs ne courent pas, PETZL à conçu un gros bouton rotatif très accessible qui se tourne facilement avec les doigts même les plus engourdis par le froid.  On n’appuie pas, on tourne !!! Se détail à son importance selon moi quand on cours par tous les temps.

Pour éviter que votre frontale ne s’allume dans le sac à dos avant d’arriver sur la ligne de départ, sachez que vous avez la possibilité de la bloquer en tournant le gros bouton dans le sens inverse.

 

2.2 La frontale pendant la course.

Sortie de la caverne de Hohllay

Sortie de la caverne de Hohllay

2.2.1 Batterie déportée

En positionnant ce type de batterie sur le devant comme la plupart des autres frontales standards, elle ne tiendrait pas sur le front des coureurs avec les secousses. Du coup, pour un meilleur confort, on déporte la batterie de la lampe pour répartir de le poids de la frontale.

Ainsi, le coureur aura le choix de la positionner à l’arrière de la tête comme la plupart font ou directement à la ceinture comme il l’est également proposé par la marque en achetant le kit à 19,90€.

Cela peut être utile lorsque vous portez un casque par exemple ou pour garder la batterie au chaud afin d’économiser la charge sur les longues distances 😉

2.2.2 Réactive Lighting

Cela vous permet de rester les mains libres quelque soit la situation. Plus besoin de chercher le bouton quand les mains sont froides pendant la course.

L’Intelligent Lighting permet également une meilleure autonomie puisqu’elle tourne à pleine puissance uniquement quand vous en avez besoin.

Ainsi, pendant votre run, votre lampe se mettra en veille les premiers kilomètres quand les sources lumineuses sont nombreuses autour de vous. Et quand les autres n’auront plus de jus après 2h de course, celle de bibi brillera de mille feu.

Cela tombe bien, c’est en général en deuxième partie de course qu’on en a le plus besoin. D’une part parce que la fatigue nous rend plus fragile et moins attentif et surtout parce que les niveaux se creusent et qu’on se retrouve souvent à courir seul.

La NAO 2 est bel et bien intelligente les amis !!!

 

Retour sur Echternach par B8

Test du mode constant pleine puissance !!

2.2.3 Lumière traditionnelle (constant lighting).

Vous pouvez en actionnant le gros bouton une seconde fois pendant 2 secondes, basculer en mode traditionnel. Vous actionnerez ainsi un éclairage puissant mais constant, ce mode est consommateur d’énergie et peut-être assuré 1h30 seulement. Je vous conseille de le modifier avec le logiciel comme je vous l’ai dit précédemment.

Je vous conseille ce mode sur les petites courses nature ou pour votre petite sortie en semaine.

Quand je suis seul dans les bois sur 8 ou 10km, je ne me pose pas de question j’active ce mode appelé « constant lighting ».

Lors d’une course que ce soit en running ou en VTT, je vous invite à activer ponctuellement ce mode quand le chemin est engagé ou technique comme par exemple en descente. Même chose lorsque que vous voyez du gibier avec les yeux qui brillent au loin.

Le premier mode constant est donc vos « pleins phare ».

 

3. Avis et critiques de la PETZL NAO 2

C’est surement la partie que vous attendez le plus et peut-être même celle que vous lirez en premier si vous êtes pressé alors je vais essayer d’être bref.

3.1 Les points positifs.

Fin du run de nuit

En mode technique, mieux vaut voir clair.

Outre sa puissance extraordinaire, le principal avantage de la Petzl Nao réside dans la technologie intelligente « réactive lighting ». Le faisceau s’adapte en temps réel à l’endroit que vous regardez. Si vous regardez à vos pieds, la luminosité baisse, si vous regardez loin devant, c’est la pleine puissance.

Cette technologie brevetée permet une autonomie impressionnante permettant de longues sorties nocturnes. Il est évident que ce point en fait un réel avantage concurrentiel.

Conseil de bibi : sur route, quand vous croisez une voiture regardez là au loin afin que le capteur prenne les phares ce qui fera clignoter la lampe signalant plus facilement votre présence.

Je passe tous les détails esthétiques et qualitatifs de cette frontale qui devrait vous suivre pendant de nombreuses années sans se détériorer.

J’ai également apprécié le mode sécurité qui est bien plus long (3 à 4h) que ce qui est indiqué dans la notice. Aussi, je note le clignotement que fait la lampe pour vous prévenir que la batterie devient faible.

 

3.2 Les critiques et problèmes de la NAO 2

Les principales remarques négatives que j’ai à faire sur cette frontale résident dans le mode « réactive lighting ». En effet la réflexion du faisceau dans le dos des personnes qui courent devant vous font beuguer la lampe. Celà est logique, en courant le capteur oscille à toute vitesse avec ce l’intensité variable qu’il reçoit.  Globalement, la frontale clignote beaucoup avec tous les points réfléchissants. Imaginez quand vous suivez des coureurs aux vestes truffées de réflecteurs…

De plus, elle gère mal la vapeur d’eau et les conditions météos difficiles. Lorsque-vous respirez fort dans une montée par exemple, la vapeur monte et la lumière est réfléchie ce qui fait varier sans cesse l’intensité lumineuse.

Dans ces différents cas de figure il peut-être utile d’utiliser le mode constant. Pour ma part, j’ai été réellement handicapé par ce défaut quand j’ai suivis des personnes fortement réfléchissantes en descente à vive allure.

Ensuite, il est parfois difficile de connaître le mode utilisé pendant la course, ceci est une vrai limite surtout que le mode constant à pleine puissance ne dure pas assez longtemps (1h30 seulement) si l’on ne paramètre pas la lampe avec le logiciel. Attention donc à bien vous en soucier avant de partir sur une longue distance.

Pour les petits points négatifs mais qui ne sont pas vraiment handicapants, je note l’absence d’éclairage à l’arrière de la lampe ainsi qu’un témoin de charge peu fiable.

 

Conclusion :

Moi qui suis très critique et exigent, je suis rarement autant emballé par un produit surtout quand je dois rédiger un article complet.

 

PETZL NAO Snowleader

Vous pouvez acheter la gamme ici chez Snowleader

Pour les coureurs occasionnels, dépenser plus de 100€ dans une lampe frontale pour faire une ou deux courses nature est peut-être un peu excessif je l’admet.

Cependant, à partir du moment ou vous avez une pratique régulière de sport extérieur même à un petit niveau, cette lampe frontale est faite pour vous. Je suis tout à fait dans ce cas de figure.

Contrairement à d’autres équipements, vous ne serez pas limité avec cette frontale même si vous progressez et augmentez l’intensité de votre sport. Des amis l’ont utilisé sur l’ultra trail du Mont-blanc pendant que je l’utilise sur des petites sorties derrière chez moi. Ainsi, je pense qu’il faut considérer cette acquisition comme un véritable achat d’investissement.

Elle durera dans le temps (plus que vos vêtements et vos chaussures) et elle est garante de votre confort et surtout de votre sécurité. Je suis prêt à faire l’impasse sur des chaussures techniques que je préfère de plus en plus minimalistes mais je conseillerai vraiment d’investir dans une bonne frontale.

Vous l’aurez compris, la frontale PETZL NAO version 2 a une longueur d’avance sur toutes ses concurrentes !! Qu’attendent les autres pour innover ? Va-t’elle réussir à garder sa place sur la tête des sportifs nocturnes ?

 

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

5 Commentaires

  1. hubermont

    Bonjour,
    Beau test de la lampe. Moi j’ai un petit soucis, l’ergot en plastique qui bloque la batterie est cassé et la batterie ne tient plus. Savez vous s’il est possible de remplacer toute la pièce en plastique qui reçoit la batterie. Actuellement je dois mettre du scotch pour bloquer la batterie.

    No votes yet.
    Please wait...
  2. Bonjour
    Je ne pense pas que cette pièce puisse être remplacée.
    Vous l’avez achetée ou ?

    No votes yet.
    Please wait...
  3. GOJIRIEN

    Salut,

    Je souhaite ré-investir. Je cours depuis un bon moment avec une Tikka classique. Quitte à investir, je voudrais une bonne frontale. Je suis marathonien et je compte me lancer sur le trail long (je fais un petit trail nocturne fin novemnbre). J’hésite entre la Nao 2 et la petite nouvelle la Reactik +. J’ai bien noté les différences notables (poids, Lumens, prix…) mais est-ce que la Nao 2 n’est pas vraiment destinée aux traileurs / coureurs très longue distance ? La Reactik + ne serait-elle pas un bon compromis puissance / poids / prix ?
    Ou bien faut-il me jeter les yeux fermés (…) sur l’une ou l’autre ?
    Merci 😉

    No votes yet.
    Please wait...
  4. Hello.
    Si tu te lances sur le Trail, il n’y a pas photo il te faut la Nao !
    Je suis Marathonien (c’est le sujet de mon prochain article d’ici quelques jours justement) mais je ne fait pas de trail long pourtant j’ai la Nao car je cours beaucoup en hiver.

    Pour moi la Reactik + est utile pour celui qui fait quelques trails nocturnes ponctuellement (20km environ) mais vraiment trop léger pour faire du long. Éventuellement 30km pour l’amateur de minimalisme qui court vite on va dire…

    Même la Nao est un peu juste pour le trail long aux yeux de certains habitués avec qui j’ai pu discuter sur le sujet.

    Quand je parle de long je parle des distances supérieurs à 50-80km…
    J’espère t’avoir aidé.

    Rating: 5.0. From 1 vote.
    Please wait...
  5. GOJIRIEN

    Super, merci Benjamin. Je suis marathonien aussi (je pars à NY dans quelques jours 😉 ) et autrement je fais des trails de max 30 Km. Mais comme je le notais, je compte vraiment aller sur le trail long. Donc merci encore pour ton com’, je vais de ce pas investir dans la Nao 2.
    A+

    No votes yet.
    Please wait...

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Plus dans Montagne, Trail
Vous pouvez accéder aux falaises à tout moment avec ce type de chemin
Ou aller au Luxembourg ? Le Mullerthal pour les amoureux de la nature.

Il y a 2 principales régions spécialisées dans les sports Outdoor au Luxembourg. La première est la région des Terres...

Fermer