Glenroy 110 : le rapala Décathlon idéal pour le brochet en rivière.

Depuis quelques années, je pêche davantage le brochet qu’auparavant mais…. en rivière principalement !! En effet la raison pour laquelle je ne suis pas un grand fan des carnassiers c’est que je n’affectionne pas du tout les eaux calmes des lacs et des étangs. Les zones fermées donnent souvent l’impression d’être « mortes ».

Moi, j’ai besoin que ça bouge, j’ai besoin de lire l’eau et malgré mes nombreuses sorties sur des plans d’eau je n’y arrive pas vraiment. La pêche avec échosondeur n’étant pas mon dada (beurk), j’ai du mal à imaginer les postes sous la surface d’un étang.

Alors je reste en rivière et j’adapte la lecture que j’ai apprise pour la truite sur le brochet, je varie l’animation et la taille de mes leurres et je prends du poisson !!

Plus ça avance et plus j’ai envie d’ailler chercher de gros brochets en rivière notamment en 1ère catégorie où il est très peu pêché. Seuls quelques anciens lancent un gros vif au bout d’un flotteur lorsqu’ils se sont fait « couper » en pêchant la truite.

Mais qui s’occupe d’aller chercher les autres qui rodent dans nos rivières à truites ?

Dans la famille des leurres durs, il y a un modèle qui m’a valu de nombreuses prises depuis que je l’ai découvert : voici le GLENROY 110 de chez Caperlan !!

J’ai piqué la plupart de mes brochets en petite et moyenne rivière avec le Glenroy mais tout à (vraiment) commencé avec cette vidéo que vous connaissez sûrement :

 

 

1- Les rapalas Caperlan.

 

Dans le rayon des poissons nageurs (dénommés rapala quand on discute au bord de l’eau), on trouve de nombreux modèles de la marque Caperlan made in Décathlon.

Smite pour la truite

Une finition bien réussie pour le Smite

Barn pour le premier prix, Lud pour la petite boule, Kowai pour le rattle, Smite pour le crank aux yeux bridés, Gropper pour la sauterelle et j’en oublie sûrement !!

Comme toutes les grandes marques de leurres, Caperlan s’est imposée ainsi sur le marché florissant du poisson nageur.

Achetez un modèle de chaque dans une couleur naturelle et vous êtes à peu prêt sure de palier à toutes les situations de pêche à moindre cout. Du moins si je compare aux grand noms du domaine comme Lucky-craft, Illex, Smith et compagnie ou il faut y laisser sa paye pour avoir une boite remplie, pour une centaine d’euros vous avez de quoi pêcher partout avec la gamme Caperlan !!

 

Cependant, 100€ me semble encore beaucoup pour la plupart des pêcheurs dont je fait partie. Non pas que je nous manquions forcément de moyens mais plutôt qu’il nous semble plus raisonnable et appréciable de pêcher avec quelques leurres seulement. Ce sera d’autant plus facile à ranger dans le sac à dos 😉

Alors après plusieurs tests de la gamme j’ai gardé principalement un modèle qui fait une bonne partie de mes pêche notamment celle du brochet.

 

Glenroy Décathlon

Voici à quoi ressemblera votre Glenroy après plusieurs attaques.

 

2- La saga des GLENROY et leurs avantages.

 

Il s’agit du Crankbait de chez Décathlon le plus preneur selon moi et ce, pour différentes raisons que je vais vous donner.

Le rapala Glenroy est un poisson nageur flottant très polyvalent décliné en plusieurs tailles (45mm 70mm et 110mm) et coloris.

En action de pêche, il plonge légèrement lorsque vous le ramenez et remonte doucement lorsque vous arrêtez de tourner la manivelle de votre moulinet.

  • Rapala truite Décathlon (Glenroy)

    Le Glenroy 45 à 3,50€ !! 5 fois moins cher que ses concurrents.

    La version 45mm pour 2,8g est idéale pour les truites et les perches en rivière comme en étang. J’ai une petite préférence pour pêcher la perche en étang car c’est un leurre qui « vibre » beaucoup lorsque vous le ramenez et il a tendance à « décrocher » dans les courants assez forts. Pour les mêmes raisons, il peut également rebuter les truites. Il plonge suffisamment dans les courants mais pas assez dans les profondeurs. Il est parfait pour les petits cours d’eau en pêche ultra légère. Son poids est un peu trop léger selon moi pour la plupart des cannes utilisées par les pêcheurs en moyenne rivière. Selon moi, il manque des billes pour atteindre des distances de lancés suffisantes. De plus ses triples sont un peu petit je trouve. Je vous invite tout de même à acheter la version vairon qui est un bon leurre pas cher pour la truite notamment à l’ouverture ou elles sont moins méfiantes.

 

  • Glenroy 70

    La version polyvalente du Glenroy

    La version 70mm (6,5g) est la taille intermédiaire pouvant permettre de pêcher le carnassier ou la grosse truite. Son principal défaut est la longueur et la forme de la bavette qui ne lui permet pas de nager correctement selon moi. La petite taille de cette dernière ne lui permet pas non plus de nager assez profond en rivière. Il reste donc la pêche en eau fermée mais force est de constater que les carnassiers préfèrent tout de même les deux autres version. N’ayant jamais eu de résultats en bordure Je n’ai jamais exploité cette taille préférant d’autres modèles plus attractifs.

 

  • La version 110mm (13,5g) est mon modèle préféré pour la pêche du carnassier au leurre. C’est le modèle que j’accroche en priorité lorsque je prospecte une rivière de taille moyenne avec du brochet.

 

Vous pouvez l’utiliser avec une canne au leurre adaptée au brochet (7-21g ou 10-30g). Sa nage est douce et très proche du naturel. Il n’émet pas de bruit pouvant effrayer le prédateur. Concernant la couleur, j’ai une petite préférence pour l’imitation de gardon mais elles restent toutes preneuses. Certaines d’entre elles sont adaptées à la pêche en mer ce qui vous permettra de les amener en vacance pour attraper du bar par exemple.

Vous serez également surpris par son pouvoir de séduction chez les grosses perches !!

 

110mm avalé par une perche de 30cm

110mm avalé par une perche de 30cm

Stephane apprend la pêche, le Glenroy est donc idéal

Stephane apprend la pêche, le Glenroy est donc idéal avec sa petite bavette et son petit prix.

 

 

4 – Inconvénients du rapala Glenroy.

 

Comme dans tout mes articles, je nuance mon point de vue avec les points négatifs que j’ai relevé sur le produit après de nombreux test. Le principal inconvénient de ce poisson nageur est sa fragilité. Je note 2 points négatifs assez importants que je me dois de vous préciser.

 

Glenroy 110

Beaucoup de rayures après les premières attaques.

– D’une part la qualité de la peinture qui est médiocre (malgré sa finition). Elle se raye et s’abime facilement au contact des triples lorsque vous êtes accroché ou lors d’un combat avec votre poisson. Pour le Glenroy 110 principalement destiné à la pêche du brochet, il se raye d’avantage au contact des dents de votre poisson.

Je vous rassure tout de suite, il m’arrive de constater la même fragilité dans les leurres plus haut de gamme comme les poissons nageurs Illex par exemple qui s’abîment également très vites. Fort heureusement, ces rayures n’altèrent en rien la qualité de nage de ce véritablement aimant à poisson. Au contraire même, j’ai toujours l’impression que c’est dans les vieux pots que l’on fait la meilleure confiture.

 

En bordure d'étang, le Glenroy 110 reste mon petit préféré.

En bordure d’étang, le Glenroy 110 reste mon petit préféré.

– D’autre part je note un réel problème qualité sur la bavette du leurre qui casse beaucoup trop facilement. Le plastique utilisé est de mauvaise qualité ce qui la rend très fragile au contact d’un sol dure. Du coup il m’est arrivé de la casser lors d’une ferrage « dans le vide » et que le rapala termine dans un rocher derrière moi. Même constat sur les piles de pont lorsqu’on est accroché et que le leurre finit par se décrocher. Le missile vient s’exploser contre le béton sur le rend inutilisable.

 

Bavette du Glenroy 110

Les bavettes du Glenroy cassent trop souvent.

Certes il s’agit de conditions particulières mais cela n’arrive pas avec mes autres leurres. Si cela venait à vous arriver, il vous ai tout a fait possible de le ramener dans votre magasin pour qu’il vous soit remboursé. Ne rigolez pas, une garantie existe sur tous les produits alors autant l’utiliser.

 

Romain, qui vient de prendre son premier gros brochet avec un Glenroy 110 !!

Romain, qui vient de prendre son premier gros brochet avec un Glenroy 110 !!

CONCLUSION :

Même si nous avons relevé quelques défauts liés à la fragilité des leurres Glenroy, ils n’en demeurent pas moins selon moi, les meilleurs leurres Caperlan pour la pêche en rivière !

Leur aspect filiforme et leurs couleurs ultra réalistes imitent parfaitement les poissons de fourrage que l’on trouve en 2ème et en 1ère catégiorie. Peu de marques sont capables de proposer ce type de poissons nageurs et encore moins au prix de 6€ !! Les brochets rafollent du Glenroy 110 gardon et les truites du petit 45 en version vairon.

Et vous, l’avez-vous déjà essayé ? Qu’en pensez-vous ? Les avis ne sont pas assez nombreux sur les modèles Caperlan !!

N’attendez plus d’économiser des semaines pour vous payer un rapala à 25€ venté par votre magazine, allez dès demain au bord de l’eau et pêchez avec le Glenroy !! Pêchez encore et encore et vous attraperez du poisson je vous le promet 😉

 

 

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
Rating: 5.0. From 2 votes.
Please wait...

1 commentaire

  1. Florian

    +1 pour la bavette fragile, qui ne s’est pas cassée dans mon cas en action de pêche mais dans la boite lors d’un voyage. La version clown que j’avais amenée en fondant de bons espoirs pour pêcher en mer (du bord) au cap vert ne m’aura rien apporté de plus que quelques brocs à peine maillés. Mais la nage est séduisante et je reprendrai peut être ce poisson nageur en colori gardon ou perche.

    Rating: 4.5. From 2 votes.
    Please wait...

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Plus dans Matériel, Pêche
Toujours mon Rapala coulant
Le printemps en Juillet, synonyme de pêche fructueuse ?

Voila bien longtemps que vous n'aviez pas eu de mes nouvelles sur le blog. En effet j'ai tellement été à...

Fermer