La pêche au TENKARA de A à Z !

Simplicité, légèreté, mobilité, sont autant de termes qui caractérisent la pêche que l’on aime. Je tente de faire vivre cette philosophie dans chaque article que j’écris.

Il arrive parfois que je croise quelqu’un qui partage la même passion et surtout, qui l’a vis de la même manière. C’est ainsi que je peux vous proposer des interview venant compléter mes propres récits.

Cette fois ci, c’est Maxime Miquel du site Tenkara Pyrénées qui est venu toquer à la porte pour partager sa technique de pêche : le TENKARA.

Une méthode ancestrale qui se rapproche de la pêche à la mouche mais avec plus de simplicité !! Avis aux débutants passionnés ou aux pratiquants réguliers avides de nouvelles techniques minimalistes.

Attention, qui que vous soyez, si vous êtes passionné, votre vie va peut être changer après avoir lu ce guide complet.

Nous commencerons par la présentation de l’Auteur. Ensuite nous ferons un peu d’histoire afin de comparer le Tenkara à la pêche à la mouche. Nous passerons au matériel pour finir avec les principaux conseils pour vous équiper.

 

Qui est Maxime Miquel ?

Derrière cette question profonde se cache une personne amoureuse de la pêche à la mouche.

Maxime : Je pratique cette technique sous toutes ses variantes sèche, noyée, nymphe, streamers, en Tenkara ou à la mouche traditionnelle.

Je ne suis pas un ayatollah de la pêche à la mouche, toutes les techniques de pêche ont leur place à partir du moment où elles sont pratiquées dans le respect de l’environnement, des écosystèmes et de leurs habitants.

J’ai commencé la pêche à l’âge de 10 ans pour tenter d’attraper vairons, goujons, gardons à 100 mètre de chez moi dans la rivière Cérou (Tarn). Je rentrais plus souvent avec les bottes pleines d’eau qu’avec du poisson.

Puis à 14 ans mon oncle pêcheur à la mouche à l’ancienne (bambou refendu et moulinet abeille) m’a prêté un ensemble (poids total un demi kilo). Pas besoin de faire de la muscu ^^

Entre 10 et 14 ans j’ai cherché ma technique, celle qui m’apporterais le plus de plaisir, de sensations. J’ai testé entre autres, pêche aux appâts naturels (toc), cuillère, carnassier au vif, feeder.

Maxime Miquel spécialiste du Tenkara

Maxime au Tenkara

Mais à l’instant où j’ai vu mon oncle pêcher à la mouche et que j’ai eu une canne entre les mains, je savais que j’avais trouvé MA technique. C’est depuis ce moment là que je suis « moucheur ».

Comme à l’école il n’y pas de métier « Pêcheur à la mouche » j’ai fini dans une voiture à faire 50 000 Km par an pour une multi nationale américaine. C’est pas très fun mais celà m’a permis de gagner ma croute !

Alors en 2007 j’ai entrepris une reconversion en tant que guide de pêche avec une spécialisation mouche.

Diplôme obtenu en 2008, je me suis lancé dans l’aventure. J’ai commencé à guider dans l’Aveyron et les Pyrénées (Ariège), à développer des voyages de pêche (Slovénie, Patagonie Argentine, Sibèrie, Péninsule de kola, Laponie suédoise).

Plus les années passaient, plus les Pyrénées m’attiraient donc je me suis plus orienté vers des guidages en France sur les rivières Pyrénéennes.

En 2010 j’ai connu le Tenkara par le biais d’un ami également guide de pêche, Yvon, un an après que les US l’aient remis au goût du jour. Cette technique m’a paru idéale pour lancer de nouveaux pêcheurs à la mouche et apporter une nouvelle philosophie dans cette technique.

J’ai testé pendant un an avec des cannes venues des USA pour ensuite pouvoir les proposer lors de mes guidages et initiations.

Je me suis dis que cette technique avait de l’avenir et j’ai commencé à chercher des fabricants pour importer en France tout ce qu’il faut pour le Tenkara mais certaines personnes avaient déjà commencé cela, zut!

Quelques mois après, en 2012, Tenkara Pyrénées vendait ses premières cannes en France. Après moins d’un an le propriétaire Jean O. à dû arrêter l’entreprise.

J’ai immédiatement sauté sur l’occasion pour reprendre l’activité et en faire ce qu’elle est devenue aujourd’hui.

Me voilà donc heureux tourné vers cette « nouvelle » pêche à la mouche et le développement d’une nouvelle pratique sportive, populaire respectueuse des écosystèmes tout en étant accessible au plus grand nombre.

 

1 – L’histoire du Tenkara en résumé.

Le Tenkara est une technique ancestrale de pêche à la mouche japonaise qui consiste à n’utiliser qu’une canne, une ligne et une mouche.

Simple et très efficace, cette technique est particulièrement bien adaptée à la pêche sur des petites et moyennes rivières aux eaux courantes.

Le Tenkara est pratiqué depuis le 8ième siècle au Japon.

Ce mot traduit la façon dont une mouche se pose en douceur sur l’eau (en japonais «tombé du ciel») vu par un poisson.

Utilisée jadis par les paysans pour s’assurer d’un repas de poissons, la technique est passée ensuite par une période commerciale au cours de laquelle des pêcheurs professionnels allaient en montagne attraper du poisson pour le revendre par la suite.

Ce qui démontre l’efficacité de la technique : des pro ne pêcheraient pas comme cela si ce n’était pas très efficace. Même les samouraï pêchaient au Tenkara pour apporter le poisson de l’empereur.

Cette technique ressemble à des méthodes utilisées en France il y a des dizaines d’années comme la volante par exemple mais avec un plus : la fabrication des leurres avec des matériaux de grande qualité qui apportent à cette technique un confort de pêche exceptionnel et des sensations incroyables.

 

2 – Pêche à la mouche VS Tenkara : les différences.

2.1 Les principes matériels.

– La chose la plus flagrante dans le Tenkara est l’absence de moulinet. Vous savez ce truc lourd et encombrant, et bien plus besoin d’en acheter ce qui vous permet de belles économies.

– Du coup, il n’y a pas besoin de soie ni de backing , rien qu’une ligne. Beaucoup de simplicité et encore des économies pour votre porte monnaie !

– Du matériel ultra léger, pas d’anneaux sur vos cannes ni de porte moulinet, pas de ligatures également. Le minimalisme poussé au maximum.

– Un encombrement minimum pour partir à l’aventure. Certaines cannes font 25cm repliées ce qui est idéal pour la rando-pêche ou partir en vacances avec le matos sans que madame soit au courant ! Sachez que toutes les cannes Tenkara en carbone sont télescopiques du coup, vous n’avez pas à gérer plusieurs brins séparément, tout est à l’intérieur du brin poignée, protégé lors de vos déplacements.

Tout ces avantages par rapport à la pêche à la mouche rendent cette technique très efficace et surtout simple pour les débutants. En fin de compte le Tenkara est accessible à tout le monde de 7 à 77 ans. Je vais continuer de vous donner d’autres raisons de vous lancer quelque soit votre niveau ou votre âge.

2.2 Les mouvements évités sans le moulinet.

Quand on pêche à la mouche avec un moulinet, pour lancer il faut tenir avec une main la canne puis de l’autre la soie tout en faisant des mouvements simultanés et non identiques.

C’est un peu comme jouer de la batterie, il faut désynchroniser vos mouvements c’est à dire d’une main vous voulez frapper rapidement et de l’autre plus lentement et en général c’est ce qui est le plus dure quand on débute.

Pour la pêche à la mouche traditionnelle c’est pareil, il faut acquérir des mouvements pour chaque main et cela prend du temps, avec le Tenkara on pêche à une main on n’a juste à tenir la canne donc un seul mouvement à apprendre (pour débuter).

 

2.3 Sans la soie.

L’utilité de la soie est de pouvoir lancer certes mais de le faire à différentes distances sans se déplacer.

C’est cela qui engendre le plus de problèmes dans l’apprentissage de la pêche à la mouche. Il faut mettre en jeu la seconde main, les blocages avants et arrières de la canne sont à des positions différentes suivant la distance à atteindre.

Le tempo du lancer varie en fonction de la longueur de soie sortie. Il faut également savoir au 10ième de seconde quand lâcher la soie pour atteindre la bonne distance. Ouf !!

En Tenkara on a une ligne fixe c’est à dire que la longueur de ligne ne varie pas, c’est le pêcheur qui s’approche du poisson pour l’atteindre.

Cette longueur de ligne fixe permet d’avoir moins de variables à gérer lors du lancer. Les blocages se font au même moment et le tempo est le même puisque la longueur de ligne est toujours la même cependant vous pouvez vous concentrer et progresser sur le même mouvement. Vous gagnerez ainsi en précision de posé.

Vous l’aurez compris, le Tenkara supprime un bonne partie des problématiques rencontrées sur le chemin de l’apprentissage de la pêche à la mouche.

 

2.4 L’apprentissage est plus facile au Tenkara.

Quand on commence la pêche à la mouche on passe des jours voir des semaines au bord de l’eau ou dans son jardin à s’entrainer au lancer afin d’avoir le bon geste et d’acquérir de la précision.

Etant passé par là (2 fois) lors de mon apprentissage en autodidacte (et donc au final avec pleins de défauts de lancer) puis lors de ma formation de guide de pêche où il a fallu revoir mes mauvaises habitudes, je peux vous dire que j’y ai passé des heures et des heures.

En effet au bout de 15 minutes de lancer non stop vous avez le bras qui commence à se tétaniser puis 2 minutes après ça y est ça pique et ça fait mal !!

Une canne à mouche standard 9 pieds soie de 5 totalement équipée (moulinet, soie, etc..) pèse environ 300 grammes.

En Tenkara l’ensemble canne, ligne, bas de ligne et mouche pèse entre 70 et 140 grammes, 2 à 3 fois moins que la mouche occidentale.

Vous allez me dire que 150 grammes c’est pas grand chose ? Oui dans l’absolu, mais après une journée de pêche, votre bras sentira la différence vous pouvez me croire.

Le Tenkara vous apporte un très grand confort de pêche. Le faible poids donne la possibilité de pouvoir s’entrainer plus longtemps et d’acquérir plus rapidement la technique, de rester plus longtemps avec le bras tendu en avant pour la pêche en nymphe par exemple.

Pour moi le Tenkara est donc un formidable outil pédagogique et de plaisir. Il permet de ne pas démotiver les débutants en leur permettant de poser rapidement et correctement une mouche sur l’eau. Il attrapent des poissons plus facilement.

Cette technique favorise également l’approche du poisson, apportant ainsi une relation plus forte avec le pêcheur.

Le Tenkara est une technique à part entière dans laquelle on peut s’épanouir, évoluer et prendre plaisir avec seulement l’essentiel, elle peut-être aussi une bonne étape pour accéder plus simplement à la pêche à la mouche traditionnelle. Sans oublier les moucheurs conformés qui souhaiteraient découvrir d’autres horizons.

Pour ma part, j’ai fait l’inverse, 25 ans de pêche à la mouche exclusive et depuis 6 ans maintenant je pêche 90% du temps en Tenkara !!!

Avec une centaine de sorties par an de mars à novembre sur une vingtaine de cours d’eau différents vous comprendrez que cette technique permet de pêcher toute l’année. Vous attraperez ainsi des truites, des ombres commun, poissons blancs ou petits carnassiers. La méthode est adaptée à différents contextes géomorphologiques.

 

3. Quel matériel pour pêcher au Tenkara ?

3.1 La canne à pêche.

Tenkara Expert Téléscopique.

Tenkara Expert Téléscopique.

Les cannes sont plutôt souples par rapport aux cannes à mouche traditionnelles parce qu’elles doivent amortir les rushs des poissons et aussi pouvoir lancer des lignes légères.

Etant télescopique, tous les brins sont à l’intérieur du brin poignée. Allant d’une longueur totale dépliée de 2,75 m à 4,50 m elles offrent une distance de pêche de 3m à plus de 12 mètres ce qui suffit amplement.

Lors de mes journées de pêche j’attrape 80% de mes poissons à moins de 10m. Repliées elles sont réduites à 60 cm (pour les plus grandes) afin d’offrir une grande mobilité en montagne ou en zones encombrées.

Les petites longueurs sont adaptées aux zones avec beaucoup de végétation ou les petits cours d’eau. Plus les rivières sont grandes, plus la canne devras être longue. Même chose pour la végétation.

Tenkara Expert

Tenkara Expert

 

3.1.1 Les différentes actions de canne.

Actions cannes Tenkara

Les différents actions avec un schéma.

Au tout début les cannes étaient fabriquées en 10 brins et les actions établies en rapport avec cela

( 8:2 –> 8+2 = 10, 7:3 –> 7+3 = 10, etc…).

Le premier chiffre donne le nombre de brins rigides

Le deuxième chiffre donne le nombre de brins souples, ce qui donne au final l’action de la canne !!

Aujourd’hui, avec l’évolution des techniques de fabrication et des matériaux, les cannes ne sont plus forcément en 10 brins. Elles peuvent aller de 3-4 brins à plus de 20 brins.

Du coup, ce système d’échelle d’action est un peu obsolète mais il a le mérite d’être très explicite.

De plus avec l’arrivée de nouveaux carbones les actions changent. Si vous avez une canne Exploration 360 6:4 elle n’a pas la même action que la Aventure 360 6:4 pourtant elles sont toutes les deux en 6:4.

Comme pour d’autres techniques de pêche, les carbones utilisés dans la conception sont tous différents.

Plusieurs échelles d’actions sont possibles à partir du moment où elles sont compréhensibles par les pêcheurs.

On peut prendre la terminologie de la pêche à la mouche d’action de pointe (canne raide correspondant à une 8:2 ou une 7:3), progressive (moitié souple, moitié raide correspondant à une 6:4) et action parabolique (canne très souple correspondant à une 5:5)

Vous comprendrez que l’échelle d’action chiffrée ( 8:2, 7:3, 6:4, 5:5) est au final, la plus claire.

Les différentes cannes Tenkara suivant le carbonne utilisé

Les cannes Tenkara diffèrent suivant le carbonne utilisé

Votre choix dans l’action des cannes sera fait en fonction du type de ligne que vous souhaitez lancer, des techniques que vous voulez pratiquer le plus, de la taille moyenne des poissons que vous convoitez et suivant votre sensibilité bien entendu.

Comme dans toute les pêches, certains préfèrerons des cannes raides, d’autres plus souples.

Plus les cannes sont raides plus elles peuvent créer de l’énergie avec peu de mouvement si tant est qu’on la charge (poids de la ligne et blocage de la canne) correctement.

Ces cannes raides ( 8:2 et 7:3) sont plus adaptées pour la pêche en nymphe et/ou pour les gros poissons (+ de 35-40 cm). Elles permettent d’être précis dans le lancer de la nymphe et de brider correctement sur un gros combat.

Les cannes en 6:4 sont plus polyvalentes (sèche, noyée et nymphe légère) et plus agréables pour la plupart des pêcheurs. Elles acceptent un plus grand panel de lignes et sont plus adaptées aux débutants.

Exemple de la canne Tenkara Aventure 360 6.4.

Les cannes souples en 5:5 sont plutôt axées noyée et sèche. La pêche en mouche noyée au Tenkara nécessite souvent des animations avec des mouches qui ne descendent pas beaucoup dans l’eau.

Si la canne est trop raide, le moindre mouvement de la main engendrera au niveau du scion un grand mouvement. Ce mouvement fera quasiment sortir la mouche de l’eau, alors qu’avec une canne souple l’animation sera moins violente et plus attractive.

<iframe width= »640″ height= »360″ src= »https://www.youtube.com/embed/ixRn8TfzQVc?rel=0&amp;controls=0&amp;showinfo=0″ frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

L’action 5:5 est donc très spécifique et ne convient pas à tout le monde par contre quand vous pêchez des poissons allant jusqu’a 25 cm c’est génial.

Vous aurez l’impression de combattre un poisson de 35 cm. Si vous attrapez un poissons de 35-40 cm avec une 5:5 vous allez promener le chien pendant 10 minutes, si elle ne vous casse pas avant ! Là encore c’est la même que pour la pêche au leurre par exemple.

 

3.1.2 Le Lilian.

Noeud Lilian pour accrocher sa ligne

Noeud Lilian pour accrocher sa ligne

Comme sur certaines cannes de pêche au coup. Les cannes ont un petit bout de ficelle au bout du scion appelé « lilian ».

Certains appellent cela plus vulgairement « une chaussette ».

Les cannes sont vendues sans le nœud dessus, il faut le faire. C’est ce nœud qui permettra la fixation de la ligne. Il ne doit pas être collé car il faut le défaire pour nettoyer sa canne de temps en temps.

Pour faire votre nœud c’est très simple, vous faites une boucle et vous repassez le bout 2 fois à l’intérieur. Puis vous serrez le nœud, pas la peine de la serrer trop fort, il faut juste qu’il ne se défasse pas.

 

3-2 Les différent types de lignes.

Lignes tressées, lignes tissées, lignes nymphe, level line et lignes coniques sont les différentes lignes utilisées en Tenkara.

Leur utilisation varie en fonction des cannes, des conditions météo, de la technique employée (sèche, nymphe, noyée) et de la discrétion souhaitée.

Leurs longueurs peuvent varier en fonction de la technique pratiquée, de la distance à atteindre et de la sensibilité de chacun.

Pour débuter on accrochera une ligne de la longueur de la canne maximum.

 

3.2.1 Les lignes tressées.

Ligne Nylon découverte Tenkara 320 et 360

Ligne Nylon découverte 320 et 360

Il s’agit de fils de nylon ou fluorocarbone tressés transparents au diamètre dégressif. Le plus gros se met côté lilian afin d’avoir le bout le plus fin du côté du poisson (discrétion).

La dégressivité de ces lignes aide le pêcheur débutant à lancer parce qu’elles sont plus lourdes que les tissées ou les level line.

Ligne tressée en Fluoro Expert 360

Ligne tressée en Fluoro Expert 360

Les lignes tressées nylon ont une densité faible, les lignes de ce type seront adaptées pour les cannes plutôt souples (5:5 et 6:4) qui n’ont pas besoin d’un grand poids pour se charger.

Le fluorocarbone étant plus dense il sera plutôt utilisé avec des cannes raides ( 6:4 avec carbone haut module comme la canne aventure 360 6:4, 7:3, 8:2).

On privilégiera les lignes en fluorocarbone quand il y a du vent. Elles sont plus fines et plus denses donc pénètreront mieux le vent ce qui vous permettra de moins forcer pour lutter contre le vent.

3.2.2 Les lignes tissées.

Ligne Tissée 320-360-400

Ligne Tissée 320-360-400

Il s’agit de fils textile tissés ce qui donne des lignes très légères et toujours dégressives. Ne flinguez pas votre plus beau t-shirt pour en faire une !

Les lignes tissées en Tenkara sont faites pour la pêche en sèche (mouche qui flotte). Leur légèreté fait que le posé de la ligne sur l’eau est extrêmement délicat, ce qui apporte une meilleure efficacité.

Etant légères elles ne sont pas adaptées aux conditions météo difficiles (vent). Les guides de pêche en sont friant car ils prennent beaucoup de plaisir dans le lancer et le poser leur mouche avec délicatesse. Essayez vous verrez.

 

3.2.3 Les lignes nymphe ou noyée.

Ligne Tenkara pour la pêche en nymphe

Ligne Tenkara fluo pour la pêche en nymphe

Elles sont aussi en nylon ou en fluorocarbone tressées à la seule différence qu’elles sont teintées (partiellement ou totalement) permettant une meilleur visibilité en action de pêche. Comme en nymphe au fil, on distingue mieux la touche lorsque la ligne s’arrête.

On se sert ainsi de la ligne comme un indicateur de touche. Quand il y a du vent ou que l’on est débutant on met la ligne « lourde » (aide au lancer) puis lorsqu’il n’y a pas de vent ou que l’on maîtrise le lancer on passe sur la plus légère.

Les lignes légères pour la nymphe et la noyée sont les meilleures parce que le poids de la ligne ne vient pas modifier la dérive de la nymphe ou de la mouche noyée. La dérive est plus naturelle et le poisson mord plus facilement.

Ces lignes seront prolongées d’une pointe en 10 12 ou 14/100 d’une longueur égale ou supérieure à la profondeur d’eau à laquelle on veut pêcher.

Conseil : pour les débutants, utilisez des lignes entièrement fluo, elles sont plus visibles. Parce que quand on débute la précision n’est pas toujours au rendez-vous et on cherche souvent sa bannière. Surtout qu’au deuxième jours de pêche dans les Pyrénées, on a pas toujours les yeux en face des trous !!

 

3.2.4 Les lignes Level line.

Level line Tenkara

Ligne Level line Tenkara

Elles sont confectionnées avec un mono filament en fluorocarbone de très basse mémoire. Cela signifie qu’il ne garde pas la forme spiralée après avoir été sorti de sur la bobine.

On  tire un peu dessus et il redevient tout droit. La plupart du temps elle est de couleur fluo sur toute sa longueur.

Les pêcheurs Japonais pêchent beaucoup avec cela parce qu’ils pêchent essentiellement en mouche noyée.

Ce type de ligne est très légère et non dégressive ce qui la rend assez difficile à manier pour les débutants.

Cette ligne peut aussi être utilisée pour la pêche en nymphe avec le même montage que ci-dessus mais sur nos rivières très claires avec des poissons plutôt à l’affût, passer une ligne totalement fluo de 3 ou 4 mètres à côté ou sur le poisson n’aide pas à la capture.

C’est pour cela que les lignes level line french nymphing sont là.

Un mélange de level line et de la technique de pêche en nymphe de compétition.  Un mono filament en fluorocarbone transparent de 2,5 à 3 mètres puis un bout de tressé (micro nymphe) sur lequel on applique de la graisse fluo.

On se retrouve avec juste 15 cm de ligne fluo ce qui est beaucoup plus discret.

 

3.2.5 Les lignes coniques.

Les lignes coniques sont des mono filaments en nylon ou fluorocarbone dégressif qui font la taille de la canne voir plus.

Ils sont de couleur fluo sur toute la longueur. On les utilise pour le pêche en noyée ou en nymphe. Mais étant très visibles lors de parties de pêche en eaux claires, je préfère faire avec des level line french nymphing qui sont plus discrètes.

 

3.3 Les différents systèmes d’attaches de votre ligne.

 

3.3.1 La bague coulissante.

La Bague coulissante ligne Exploration

La Bague coulissante ligne Exploration

Vous passez le nœud du lilian dans la boucle en dessous de la bague coulissante rouge puis vous faites coulisser la bague jusqu’à ce que le lilian soit prisonnier.

Votre ligne est attachée. Faire l’inverse pour défaire la ligne.

 

3.3.2 Le nœud tête d’alouette.

Vous écartez la boucle blanche puis vous suivez ce schéma.

Noeud alouette Ligne-360-Tissée

Noeud alouette Ligne-360-Tissée

 

3.4 Le rangement de votre ligne.

La technique du Tenkara étant dépourvue de moulinet, il a bien fallut trouver quelque chose tout en restant simple, peu encombrant et pas cher.

3.4.1 Les bobines.

Bobine en liège pour ranger sa ligne

Bobine en liège pour ranger sa ligne

La plupart sont en plastique. Moi je préfère celles fabriquées en matériaux

La ligne est rangée sur sa bobine

La ligne est rangée sur sa bobine

naturel, liège ou bois pour des questions environnementales.

Leur but est de pouvoir stocker votre ligne lorsque vous avez fini votre journée de pêche ou lors de vos déplacements sur les berges.

Le fait de mettre votre ligne sur un porte ligne circulaire ne la marquera pas. Lors du déploiement de la ligne il n’y aura que des spirales qui pourront être gommées en tirant dessus.

Normalement les bobines ont un trou intérieur assez gros ou conique pour pouvoir la coincer sur la poignée de la canne, ce qui est très pratique. Donc regardez bien si le trou a l’air assez gros.

Bobine liège Tenkara

Le trou doit être assez gros pour passer sur votre canne

 

3.4.2 Le Easy hook keeper ou EZ Keeper.

EZ Keeper

EZ Keeper

Expert EZ Keeper sur votre canne

Expert EZ Keeper sur votre canne

Ce système est à la base utilisé pour la pêche aux leurres parce que la plupart de ce type de cannes n’ont pas de système d’accroche leurres solidaire à la canne.

En Tenkara, nous l’avons détourné pour en faire un système de rangement de ligne. Il est composé de 2 petits élastiques (sorte de joint torique),de 2 plus grands et de 2 accroches leurre. Le montage sur la canne est très simple.

Ce rangement est uniquement adapté pour vos déplacements sur les berges parce qu’il marque les lignes.

Si vous laissez votre ligne dessus pendant une journée ou plus, lors du dépliage de la ligne elle sera marquée en dents de scie et impossible à remettre droite.

EZ Keeper sur une canne Tenkara

EZ Keeper sur une canne Tenkara

 

3.5 Les bas de ligne en bref.

Les lignes pour pêcher en sèche pourront être prolongées par un bas de ligne dégressif légèrement différent de la pêche à la mouche.

C’est un mono filament de 1,5 mètre qui, d’un côté a un diamètre de 20/100 et de l’autre 16/100. Il en existe de différents diamètres. Votre choix dépendra du diamètre de la pointe (bout de nylon final que vous ajoutez au bas de ligne) avec laquelle vous souhaitez pêcher.

La pointe fera environ 50 cm, ce qui donne une longueur de bas de ligne totale d’environ 2 mètres. Vous pourrez augmenter la longueur au fur et à mesure de la prise en main de la technique.

Quelques bas de ligne pour la pêche au Tenkara

Conseil : plus il y a de vent, plus on réduit la longueur du bas de ligne.

Pour pêcher en nymphe ou en noyée pas besoin de bas de ligne mais juste d’une pointe. La longueur de la pointe fera un peu plus que la profondeur dans laquelle vous voulez pêcher.

 

3.6 Les principales mouches à Tenkara.

Mouche sèche typé sakasa kébari

Mouche sèche typé sakasa kébari

Le Tenkara se pratique sur des rivières rapides en mouche sèche, nymphe ou noyée.

En mouche sèche toutes les mouches sont susceptibles de fonctionner. Il suffit que l’imitation représente un insecte vivant dans le milieu où vous pêchez et que la dérive soit la plus naturelle possible. Mais les Japonais on développés leur propre style de mouche un peu différentes des occidantales.

Si vous préférez prospecter sous la surface, les nymphes casquées en tungstène et autres « faisan tails » feront très bien l’affaire. La pêche en nymphe avec une canne de 4 mètres c’est le top !

Les japonais pratiquent le Tenkara en noyée en utilisant des mouches à hackle souples retournés nommées « sakasa kebari », qu’ils animent très légèrement sous l’écume des courants et cascades avec des résultats pour le moins probants !!

La Sakasa kébari traditionnelle japonaise

La Sakasa kébari traditionnelle japonaise

Quelle que soit la mouche et la technique utilisée, le Tenkara reste une pêche très efficace en petite et moyenne rivière (un peu compliqué en grande rivière ou cela demande plus d’expérience), nous vous invitons en conséquence à relâcher vos prises …

 

3.7 Les conseils d’utilisation pour votre canne.

Avant toute utilisation d’une canne à Tenkara, dévissez le bouchon de la poignée et sortez tous les brins.

Sur la partie la plus grosse de chaque brin il y a une partie du brin non vernie. Frottez un bout de bougie sur tout le tour et sur chaque brin. Cela laisse un peu de paraffine (gras) sur les brins, ce qui aide pour replier la canne et n’use pas les emboitements.

 

3.7.1 Dépliez votre canne.

Dépliez votre canne, brin par brin, en commençant par le scion et ainsi de suite vers le brin le plus gros. Attention : veillez à serrer suffisamment les brins mais pas trop. Il vaut mieux qu’un brin se rentre tout seul que vous ne puissiez pas le rentrer en fin de partie de pêche.

 

3.7.2 Repliez votre canne.

Veillez d’abord à ce que votre canne soipropre afin de ne pas insérer de saletés (grain de sable, petit gravier …) pendant le repliage, sinon celles-ci finiront par s’intercaler entre 2 brins, et cela finira par casser ! Essuyez notamment les brins mouillés sur lesquels les saletés se collent facilement.

Mettez la canne sous votre bras pour la coincer et avoir les 2 mains libres.

Positionnez vos mains au plus près des jointures entre chaque brin. Le brin ne doit jamais plier. Si vous êtes droitier la main droite serre fermement le brin le plus gros, la main gauche enfonce le brin le plus fin (et inversement pour les gauchers). Si nécessaire tournez légèrement les brins pour mieux les enfoncer (pas trop quand même pour ne pas user le carbone).

Repliez ensuite votre canne, brin par brin, en commençant par le brin le plus gros et ainsi de suite vers le scion.

Rembobinez votre ligne au fur et à mesure.

Soyez prudent pour ne pas briser un brin de votre canne

Soyez prudent pour ne pas briser un brin de votre canne

 

Conclusion : 6 bonnes raisons de vous mettre au Tenkara.

1 – C’est une technique de pêche à la mouche facile . L’apprentissage du lancer de base ne prend que quelques heures. Cette technique est donc particulièrement adaptée aux personnes souhaitants découvrir la pêche à la mouche facilement.

2 – C’est une technique efficace. Elle est très ludique pour pêcher les petites et moyennes rivières de montagne, qui concentrent les plus fortes densités de truites sauvages.

3 – Le coût du matériel reste accessible. A qualité égale une canne Tenkara coûte bien moins cher qu’une canne à mouche classique et dispense d’acheter en plus un moulinet, une soie, un backing, etc.

4 – L’équipement est ultra léger . Une canne Tenkara repliée mesure moins de 60 cm et pèse environ 70 g. Autant dire qu’elle peut se glisser partout.

5 – La polyvalence que vous apporte cette technique. En effet le faible encombrement et la légèreté font que vous pouvez partir à la pêche au Toc (ou autre) et avoir votre canne Tenkara montée dans votre gilet de pêche pendant que vous pratiquez. Ça ne mords pas au toc et hop vous passez à la mouche.

N’oubliez pas que plus on vous êtes polyvalent plus la pêche sera bonne. Alors qu’attendez-vous pour vous lancer dans la pêche au Tenkara ?

La 6ème raison de vous mettre au Tenkara

La 6ème raison de vous mettre au Tenkara

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
Rating: 4.2. From 6 votes.
Please wait...

8 Commentaires

  1. Bonjour, je vous ai fais une demande. J organise des trecks de peche dans l Himalaya et votre technique me branche vraiment. Merci de me renseigner a ce sujet

    Rating: 4.0. From 1 vote.
    Please wait...
  2. Bonjour. Passez par le formulaire de contact car je ne vois pas de quelle demandes parlez-vous.

    Rating: 3.0. From 1 vote.
    Please wait...
  3. herve

    Bonjour peut on pêcher au tankara sur un parcours réserve à  » la mouche fouettée »

    Rating: 3.0. From 1 vote.
    Please wait...
  4. C’est une bonne question, normalement vous pouvez à partir du moment ou vous pêchez avec une mouche fouétée donc oui vous pouvez pêcher au Tenkara.

    Rating: 3.0. From 1 vote.
    Please wait...
  5. Pouzenc Alain

    Bonjours pourriez-vous me donner un site ou m’expliqué la façon d’attache la mouche au bas de ligne
    Merci par avance

    Rating: 4.0. From 1 vote.
    Please wait...
  6. Bonjour Benjamin, merci pour cet article, j’ai eu la chance de pouvoir « tester  » cet technique durant la période estivale….c’était terrible.

    Rating: 4.0. From 1 vote.
    Please wait...
  7. françois

    Super article Benjamin, je vais m’y mettre ! 🙂

    Rating: 3.0. From 1 vote.
    Please wait...
  8. Bonjour
    Une technique extra et pleine de sensations. Testee avec des jeunes en IME avec une grande réussite.
    Tenkara Pyrénées materiel a recommander.

    Rating: 3.0. From 1 vote.
    Please wait...

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Plus dans Montage et techniques, Pêche, Rencontres et découvertes
Silure au leurre - Titi Oz pour clergetblog
La pêche du silure aux leurres.

Bonjour à tous, Si vous souhaitez apprendre ou progresser dans la pêche du silure au leurre, voici une interview qui...

Fermer