Quel leurre choisir pour l’ouverture de la truite ?

La saison neige se termine doucement, la hausse légère des températures dans la vallée transforme les flocons en pluie. Nos rivières se chargent au fure et à mesure que l’ouverture de la pêche approche.
Comme tous les ans, la question du leurre à utiliser le jour J se pose.

Faut il pêcher à la cuillère ou au poisson nageur ?

Tel est la problématique que beaucoup de novices se posent.

Les habitués du rapala (comprenez « poisson nageur ») se demanderons quels sont les modèles à utiliser cette année 2015 tant ils sont nombreux sur le marché.

Alors, que vous soyez débutant dans la pêche ou que vous soyez un habitué de l’ouverture en quête de nouvelles idées pour leurrer les truites, cet article est (bien) fait pour vous.

N’oubliez pas que sur Pêche et Sac à dos, on pratique ce sport simplement, sans prise de tête, mais surtout avec beaucoup de plaisir même quand on a un petit budget.

Ce n’est dont pas ici que vous trouverez les dernières nouveautés de l’année qui vont vous faire dépenser une fortune 😉

1- Efficace et pas chère, c’est la cuillère que je préfère.

1.1 Ne vous prenez pas la tête sur le modèle !

Cette première partie illustre bien ce que je viens de vous dire. Pêcher simplement pour pas trop cher tout en faisant du poisson !!

La cuillère est là pour cela. Même si je ne suis pas un grand fan de cette pêche « à la ferraille », je dois admettre qu’elle est très pratique le premier jours au bord de l’eau et qu’elle correspond tout à fait à mon gout des choses simples.

En effet, les premiers lancés de la saison terminent souvent dans les arbres ou sur la berge d’en face car notre poignée à perdu un peu de sa dextérité.

La cuillère étant l’un des leurres les moins cher à utiliser, vous ne serez pas dépité à la première accroche.

De plus, lorsqu’on est débutant et que l’on essaye de leurrer les truites de l’ouverture (bien souvent déversées quelques jours auparavant), la nage de la cuillère ne requière aucun apprentissage particulier. Il vous suffit de lancer et de ramener à la manivelle de façon linéaire, la pointe de la canne pointée vers le bas.

Vous aurez ainsi autant de chance qu’un habitué de prendre du poisson.

Concernant les truites, quelles soient sauvage ou relâchées, elles ne sont pas bien farouches, la « grossièreté » de la proie qu’imite la palette qui tourne ne dissuadera pas les poissons de l’engamer.

1.2 Quelle couleur de cuillère choisir ?

Cuillère idéale pour l'ouverture de la truite

Le type de cuillère qu’il faut acheter pour l’ouverture.

L’éternelle question du jeune pêcheur face au rayon cuillère : or ou argent à point rouge ? Et les points noirs ça change quoi ? Que valent les cuillères avec un pompon ou un vairon au bout ?

ON S’EN TAPE !!! Non quand même pas… mais presque 😉

Cela devrait vous rassurer mais ne vous posez pas 36 000 questions.

Choisissez les classiques à savoir les deux couleurs de palette importantes qui sont l’or et l’argent.

Vous les trouvez ici chez Décathlon à petit prix ou de marque MEPPS avec les cuillères Aglia point rouge qui sont des références depuis plus de 10 ans.

J’ai souvent privilégié l’argent quand l’eau est claire et la cuillère de couleur or quand l’eau est piquée mais j’ai également été surpris par l’inverse à certaines ouvertures donc….. je vous rappel qu’il n’y a aucune règle à la pêche 😉

Essayez avec les deux et vous verrez bien. Pour la couleur des points sur la palette, le rouge est un classique à avoir mais vous pouvez essayer les points noirs ou les palettes sans point.

Cela vous fait au total 3 ou 4 modèles de cuillères pour l’ouverture et c’est largement suffisant. Déclinées en plusieurs tailles (nous allons le voir dans cette dernière partie), vous pourrez faire face à toute les situations.

Concernant les kit ou les set de plusieurs cuillères, je ne suis pas fan non plus, encore moins pour le premier mois de la saison. Pourquoi ? Car cela vous ajoute du choix alors que vous en avez pas besoin et quand bien même une couleur du lot vous plait bien souvent, vous ne pourrez pas l’acheter individuellement.

Ces lots sont ce que j’appelle des « attrape touriste » pour les pêcheurs. Les marques adorrent car elles vous font dépenser facilement vos euros avec ces pack de cuillère.

Si vous avez un peu d’argent à dépenser, privilégier plutôt d’autres couleurs de palettes (toujours ovales) vendues à l’unité. Je pense à la couleur noir à point orange notamment qui marche bien ou d’autres fantaisies comme ce modèle qui prend de grosses truites chaque année.

Ces couleurs pourront être utiles un peu plus tard dans la saison par eau claire notamment.

1.3 Quelle taille de cuillère choisir ?

Une fois que vous avez les bons modèles, je vous conseille de privilégier la taille 2 dans la majorité des cas.

Il s’agit de la taille conseillée pour les rivières de taille moyenne (20-25m de large)
La taille 1 sera utile pour les petites rivières ou les truites ne sont pas bien grosses (rivières de montagne par exemple).

Cuillère argent point rouge pas chère

Une cuillère taille 2 à moins de 1€ qui prend du poisson, ça existe chez Décathlon !

La taille 3 quant à elle, est normalement utilisée pour la pêche du brochet.
Cependant je vous conseille de ne pas laisser cette taille à la maison car j’ai déjà eu de belles surprises sur les truites à l’ouverture.

La taille 3 tourne également mieux dans l’eau et génère ainsi plus de vibrations pour attirer les poissons. Les truites de 30cm affamées par l’hiver ne manqueront pas de se jeter dessus et les plus grosses quant a elles pourront être tentées par se met de taille 😉

Si vous voulez mon avis, quitte à choisir sur une rivière moyenne, je préfère la taille 3 à la taille 1 surtout à l’ouverture ou il faut éveiller la curiosité des truites.

De plus la taille 1 se lance plus difficilement car elle est plus légère. De plus, si vous n’avez pas de courant dans votre cours d’eau, elle aura parfois du mal à tourner car la palette est plus petite.

2. Quel poisson nageur pour la truite en début de saison ?

Même si les truites de l’ouverture ne demandent pas à ce qu’on mette le prix, les conditions quant à elles nécessitent un choix de poisson nageur particulier qui lui, peut demander de mettre quelques euros de plus qu’une simple cuillère.

La pratique du lancer au rapala est celle que je privilégie le plus à l’ouverture mais elle requiert quelques connaissances et quelques années de pratique si vous voulez prendre du poisson et surtout si vous ne voulez pas y laisser votre paye. En effet la pêche au PN (poisson nageur) est sûrement celle qui coute le plus cher.

2.1 Privilégiez les couleurs flash.

Disons que si vous osez les couleurs les plus flash, il y a de grandes chances que vous fassiez la différence le jour de l’ouverture. Comme pour les cuillères, les leurres dures de couleur or ou argent sont idéales les premiers jours surtout si l’eau est salle et que vous cherchez à leurrer des truites de bassine.

Si l’eau est plus claire ou qu’il n’y a pas de truites relâchées dans votre cours d’eau, gardez des couleurs naturelles de type vairon ou gougeons. Dans ce domaine, la dominante qui marche le mieux selon moi est la couleur olive.

Soit la couleur ayu (vert olive brillant) soit la couleur « vairon » légèrement brillante également pour déclencher l’attaque de la truite. Je pense au Glenroy 50 vairon que je vous conseille absolument pour l’ouverture et que je salue pour son prix !!

Rapala truite Décathlon (Glenroy)

Le Glenroy 45 à 3,50€ !! 5 fois moins cher que ses concurrents.

Ou la couleur Gougeons qui est encore plus sobre que je sort souvent

En effet dans ces conditions les truites seraient trop « surprises » de voir des poissons trop flashy.

Si l’eau est vraiment piquée voir marron presque boueuse, la couleur flash « classique » selon moi est le chartreuse/orange feu appelé par les marques « mat tiger », « hot tiger » ou encore « fire tiger ».

Leurres de couleur mat tiger

Leurres de couleur mat tiger

 Cette couleur est pour moi la référence lorsque l’eau est piquée comme ce sera sûrement le cas dans 2 semaines !!

2.2 Un rapala qui plonge et une longue bavette.

Dans la majorité des cas à l’ouverture 3/4 des poissons nageurs qui existent sur le marchés ne sont pas utiles.

Selon moi, la plupart des rapalas à truite ne plongent pas assez alors que les truites se trouvent calées au fond de la rivière surtout en début de saison.
Il faut donc privilégier soit les leurres à grande bavette souvent appelé DD comme Deep Diving (nage profonde) car lorsque vous les ramenez, la pression exercée sur la bavette les fait prendre la direction du fond.

Dans ce domaine j’accroche souvent le Squirrel de chez Illex qui prend beaucoup de poisson chaque année malgré son prix qui m’horrifie !!

Le risque d’accroche est plus important certes mais sur les fonds assez propres, la longue bavette tape sur le fond avant les triples ce qui évite le drame 😉

De plus, les vibrations émises par la bavette lorsqu’elle tape sur le fond de la rivière attire bien souvent les truites.

Je me rappellerai tout ma vie de cette grosse truite que j’ai sentit taper mon leurrer en train de taper le fond au fur et à mesure que je le ramenait (vidéo à 1min40)…

Autre possibilité que j’affectionne particulièrement, c’est le rapala plongeant de marque RAPALA justement : le Countdown qui fait partie de mon top 5 et ce, toute la saison, comme les habitués du blog le savent.

Avec ce PN, c’est vous qui décidez de la profondeur de nage en « comptant les secondes » comme son nom l’indique en Anglais.

3. Peut-on pêcher la truite au leurre souple ?

3.1 Oui en complément des autres techniques.

Je pense que cela peut être une bonne idée que d’accrocher un petit leurre souple sur une tête plombée au début du mois de Mars. Cependant, je ne miserai pas tout là dessus car cette technique est quitte ou double en général. Pourtant j’adore cette pêche minutieuse de prospection.

Comme vous le savez sûrement si vous suivez l’aventure « Pêche et Sac à dos », je pêche de plus en plus au leurre souple. Que ce soit les petites bébêtes sur tête plombée de 2g ou les gros leurres à faire planer sur montage texan au fond d’une fosse.

3.2 Mais alors, quel type de leurre souple j’utiliserai le jour de l’ouverture ?

CW WORM Molix imitation teignePour ma part, si je prend quelques leurres en plastique mou avec moi, ce sera des imitations de teigne ou de vers de terre / vers de berge.

Truite Fario sur CW worm

Une belle fario de l’année dernière sur un CW worm de chez Molix

Je ne sais pas vraiment vous expliquer pourquoi mais je ne partirai pas sur des twist (virgule) ou sur des shad.

Des petits leurres discrets imitant un appât plutôt qu’un poissonnet me semblerai plus judicieux mais je n’ai pas fait assez d’ouverture avec cette technique pour tirer des conclusions précises.

Si vous me faites confiance avec les imitations de teigne, je vous conseille de les monter sur de petites têtes plombées de 2g que l’on trouve chez Décathlon (marque Delalande).

Pour ma part, je vais exploiter la technique du drop-shot cette année pour prospecter les trous.

Le petit louis nous l’explique très bien dans sa vidéo !! Cette pêche peut paraître compliquée ce qui m’a longtemps rebuté mais je pense qu’il y a moyen de la simplifier. Et après tout, nos ancêtres l’utilisait déjà…

A suivre donc…

Conclusion : Le choix du leurre n’est pas si important le premier jour.

Le jour J, c’est avant tout la lecture de l’eau et la connaissance de la rivière qui fera la différence. J’en suis vraiment persuadé !!

J’ai pêché plus de 15 ans sur le même parcours à Vraincourt (52) le jour J. J’avais du mal à faire une seule truite mes premières ouvertures pour finir la matinée avec mes 6 truites quelques années plus tard.

Et sur les dernières années chez papa et maman sur la haute-marne c’est souvent moi qui réalisais le plus de prise dans le secteur, le tout avec plus ou moins le même matériel que jadis et surtout… les mêmes leurres.

A force, je connaissais toute les souches ou il fallait passer et j’insistais jusqu’à prendre la truite.

Chaque année, les prises forgent notre expérience et c’est bien cela qui font de nous de « bons » pêcheurs au début du mois de Mars.

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
Rating: 5.0. From 7 votes.
Please wait...

11 Commentaires

  1. Laurent L

    Bravo Benjamin , un superbe article que j’ai dévoré ! merci ,que ce blog dure le plus longtemps possible .

    Rating: 5.0. From 1 vote.
    Please wait...
  2. michel kemel

    bravo et merci

    Rating: 5.0. From 3 votes.
    Please wait...
  3. Merci pour toutes ses infos, je viens d’essayer un leurre souple type poisson couleur vairon et la « bingo » par contre au poisson nageur type rapalla je fini par rester accrocher dans les pierres et perdre entre 5 et 15 euros suivant le modèle…Je suis pas doué je sais lol
    Super site bonne continuation!!

    Rating: 3.0. From 2 votes.
    Please wait...
  4. Florian

    Re Bonjour,

    Pour le moment je n’ai eu aucun résultat avec le glenroy, dans aucun colori, et ce en rivière comme en étang.

    Par contre, avec le barn 40, dans les coloris truite et perche …

    Pour 1,99 euro, il m’est arrivé de faire aussi bien avec ces leurres qu’avec d-contacts aussi onéreux, dans les conditions ou tu peux utiliser le barn effciacement (dans le courant le barn a tendance à déraper et à ne plus travailler, il est donc un peu limité).

    Par ailleurs puisque tu connais bien la gamme caperlan, as tu déjà eu du résultat avec le nino 65 ?

    Rating: 3.8. From 4 votes.
    Please wait...
  5. Merci
    Le Glenroy vairon prend bcp de poisson même si je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il décroche parfois…
    Si tu veux un autre Caperlan qui tue ce sont les Smite avec les yeux un peu bridés.
    Les Nino j’avais rien fait mais perso je pêche assez profond donc pas trop adapté 😉

    Rating: 3.0. From 2 votes.
    Please wait...
  6. Salut et merci pour cet article!La cuiller est le leurre que j’utilise, pêche creux aussi bien amont qu’aval, supérieure aux pn en efficacité et moins chère à l’achat de surcroit.Pour ceux qui diraient s’embêter avec une pêche lassante trop linéaire, il y a pas mal de points qui en font une pêche intéressante.
    1)Précision et acquisition des différents lancers(surtout en milieu encombrés ex: lancer sous les arbres tout contre la berge)
    2) savoir faire passer le leurre au ras des caches
    3)jouer sur la hauteur de tenue de canne
    4)jouer sur la vitesse de rotation
    5)animations en dents de scie style mort manié sur poste profond trés marqué en lestant en tête par une chevrotine)
    6) utiliser à bon escient les différentes formes de palettes et couleurs
    ça fait une bonne marge de progression!

    Rating: 3.3. From 3 votes.
    Please wait...
  7. deronzier

    Bonjour très bel article je me suis régalé je pense que ce qui était bon pour 2015 est bon pour 2016!

    Rating: 5.0. From 2 votes.
    Please wait...
  8. Exactement 😉

    Rating: 5.0. From 1 vote.
    Please wait...
  9. Site simple clair et net!!! Je le recommande …la peche c est l instinct et savoir lire un parcours une niche a poisson .

    Rating: 4.0. From 2 votes.
    Please wait...
  10. Merci oui tu as raison

    Rating: 3.0. From 2 votes.
    Please wait...
  11. Sylvain Vanecht

    Grand fan de cuiller, c’est là mon leurre de prédilection. Je sais que beaucoup on tendances à la délaissée car considérée comme « vielle feraille » mais vous seriez surpris du résultat et des différentes techniques de pêche que celle-ci procure.
    Loin de se limiter au linéaire comme beaucoup pourraient le penser. (Dent de scie, walking the dog, Stop and go pour les ondulantes etc)Celle-ci permet également de prospecter dans toutes les couches d’eau selon la vitesse de récupération et la position que l’on marque au silion.
    En ce début d’ouverture je vous conseil les classiques tournantes mais tout particulièrement celle à palette double imitant un insecte et avec ponpon rouge recouvrant le triple (taille 2) résultat garanti ^^
    Pour ce qui est des coloris cela n’est pas des plus important et on est régulièrement surpris (l’aglia 2 en argent et point rouge est un must have s’accommodant à presque toutes situations climatiques).
    Bonne pêche 😉

    Rating: 5.0. From 1 vote.
    Please wait...

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Plus dans Matériel, Pêche
Nymphe à vue
Une truite (pas comme les autres)…

Je voudrais vous parler d'une truite pas comme les autres. Un poisson que j'ai observé des dizaines d'heures avant de...

Fermer