Pêche au streamer en rivière : 5 raisons de vous lancer.

Bonjour à tous

Comme beaucoup, j'ai découvert la pêche au streamer en réservoir notamment avec des streamers en lapin qui, malgré leur confection très simpliste, étaient très prenants.

Un jour, les conditions étaient difficiles sur la rivière, je savais que ça allait être dure de leurrer des truites avec cette eau piquée et ce manque de luminosité. Alors j'ai finit par accrocher un streamer qui trainait dans ma boite dans le but d'éviter un jolis capot. J'ai alors prospecté les postes habituels et après quelques animations, je prend une décharge dans mon bras droit !!!! A la fin de ma journée, je comprend alors le potentiel de la pêche au streamer EN RIVIERE.   

Si j'en crois les résultats de ce sondage et vos questions, vous êtes nombreux à vouloir essayer cette pêche. Voici donc un article qui est fait pour vous. Allez, n'attendez plus, lisez et lancez-vous !!

 

1- Pêcher à la mouche dès le début de saison.

L'éternel question du mois de mars : Avec qu'elle mouche pêcher à l'ouverture ? Je vous répondrai de pêcher au streamer. Il est pour moi trot tôt pour pêcher en sèche ou en nymphe à l'ouverture. Si vous voulez faire du poisson, vous perdez votre temps !! Oui, il y a des exceptions vus que j'ai moi même sauvé le bredouille le dimanche en nymphe à vue !!

 

2- Les surprises du matin.

Quand je pêchais au vairon sur la Haute-Marne, je me rappel d'un déclic qui m'a permis de faire de gros poissons en pleins été. En Juillet et Aout, j'arrivais au bord de l'eau à 7h le matin pour pêcher à la fraiche. Cela me permettait de faire quelques poissons plus facilement qu'à 11h ou ça devenait plus difficile.

Il m'arrivait de croiser un ancien sur les coups de 9h jusqu'au jour ou j'ai discuté avec lui. Il me dit alors qu'il rentre à la maison à 9h et donc que 7h c'est déjà trop tard, le soleil est déjà trop haut en été. Moi qui pensait être matinal, je met le réveil à 4h le lendemain pour être au bord de l'eau quand le jour se lève.

 

"J'ai compris ce jour que la rivière appartient à ceux qui se lèvent tôt"

J'ai pris régulièrement des truites records (sans compté les cassé) au levé du jour sur la Haute-Marne quand j'entendais certains dire qu'il n'y avait plus rien dans cette belle rivière. J'ai même souvenir d'un monstre que j'ai fatigué très tôt le matin, les 2 pieds dans l'eau en short et basket et qui me faisait peur car je ne voyais encore rien pour savoir ce que c'était au moment ou j'allais l'épuiser…

Même si vous pouvez pêcher en sèche certains gobages puissants qui commencent très tôt le matin, force est de constater que les grosses truites éduquées sont plus voraces sur les vairons sous l'eau. Comme très tard au coup du soir, les vieilles truites font le pleins au levé du jour pour se reposer le reste de la journée. C'est un constat sur la majeur partie des rivières de France notamment celles ou la température varie assez facilement

 

3- Moins de capots et plus de poissons

Plus vous maitrisez de techniques avec votre fouet à la pêche à la mouche, plus vous avez de chance de faire du poisson. Certains ont fait ce constat avec la pêche en nymphe il y a quelques années quand la pêche en sèche était rêne. 80% de l'alimentation des poissons est sous l'eau. En maîtrisant la pêche ne nymphe, vous avez donc beaucoup plus de chance d'attraper du poisson.

Mais la truite ne se nourrit pas uniquement de nymphes sous l'eau, elle se nourrit de vairons et d'autres poissons de fourrage ainsi il peut arriver que la truite devienne uniquement une prédatrice dans les bancs de vairon. Finit la petite sieste la bouche ouverte sur une gravière, elle a besoin de vitamines et refusera vos petites nymphes en h18. Sortez votre streamer et peignez la rivière dans les endroits propices. Je viens de vous éviter un capot !

"Plus de poissons" pourquoi ? Eh bien il n'y a pas que des truites dans votre rivière !! Que faites vous des perches, des brochets, des chevesnes qui peuvent vous mettre une sacré secousse dans le bras suivit d'un jolis combat digne d'une tottoche de 50 ? La pêche au streamer vous permet donc d'voir de belles surprises parfois. Je me rappel de ce gros brochet l'année dernière monté sur mon streamer alors que je cherchais une mémère dans un fosse !!!


 

 

3- Quelques modèles de streamers suffisent.

Pour commancer ou si c'est une pêche complémentaire pour vous, je vous conseil de monter un seul model de streamer seulement : mon streamer en lapin.

Pas d'inquiétude, vous prendre du poisson toute l'année et partout avec ce model cependant il faut le décliner :

- En priorité en plusieurs tailles (du h2 ou h4 au H8 ou h10 suivant la taille des hameçons et des rivières pêchées)

- Ensuite en plusieurs lestages, je conseil du très lourd avec grosse bille tungsten 5,5mm plus du plomb enroulé sur la hampe puis bille tungsten simple puis la même chose avec la bille laiton jusqu'au streamer sans plombage si vous avez une soie coulante.

- En plusieurs bi-couleurs, je vous en conseil 2 obligatoires : Olive/noir pour des poissons sauvages dans une rivière en ordre et Chartreuse/noir pour une rivière piquée et/ou des truites de remises…

 

4- Utilisez le même matériel.

- La même canne à mouche : Contrairement à ce que l'on pourraît croire, la pêche au streamer peut tout à fait se pratiquer avec la même canne que vous utilisez pour la pêche en sèche ou en nymphe.

- La même soie : Comme je l'ai expliqué dans "5 conseils pour pêcher au streamer à l'ouverture" rien ne sert de faire 36 faux lancés pour envoyer votre streamer. Il m'arrive régulièrement de prendre des truites sans avoir sortis de soie, mon bas de ligne mesure 2 longueurs de canne et cela suffit pour aller dandiner votre peau de lapin sous une racine. Dans les courants, pêchez à quelques mètres comme on pêche en noyée. Un ou deux faux lancés maximum pour libérer un peut de soie et vous prendrez du poisson. Bref, votre soie de 5 est parfaite !!

- Le même bas de ligne : Pour ma part je change uniquement la pointe de mon bas de ligne. Vus que j'ai une micro-boucle au bout de mon bas de ligne, cela me prend exactement 40 secondes pour accrocher ma pointe en 18/100eme. Vous pouvez utiliser du 16/100 si vous pêchez des petits poissons ou difficiles sur des petites rivières en général.


Et voilà, j'espère vous avoir convaincu et surtout avoir répondu à une partie des questions qui pouvait vous bloquer un peut avant de vous lancer. S'il vous reste des choses floues, n'hésitez pas à me laisser un commentaire, j'y répondrai en direct et je referai éventuellement un autre article sur le sujet. Si cet article vous a plus, pensez à voter avec les petites étoiles ci dessous et partagez…

A bientôt et bonne semaine pluvieuse

GD Star Rating
loading...
Pêche au streamer en rivière : 5 raisons de vous lancer., 9.6 out of 10 based on 12 ratings

Articles similaires pouvant vous plaire :


8 Comments

  1. Bonjour, avec des modèles trés lestés aprés l’arraché arrière quand la soie repars vers l’avant ça fait un énorme « coup de marteau » dans la canne du coup j’ai un peu peur pour ma canne soie 5, vous êtes sûr qu’il ne faut pas passer sur une canne soie 6? ( pêche petites et moyennes rivières )

  2. Benjamin

    Bonjour
    Si vous pouvez passer en soie de 6. J’ai juste dit que c’était possible de garder sa soie de 5. En tout cas c’est ce que je fais…
    Bonne pêche

  3. Bonjour,

    Merci pour ces précisions.
    Concernant le lancer, faut-il chercher à lancer dans les 3/4 aval et laisser dériver vers le poste ?
    (je ne pêche qu’en sèche pour le moment)

    C’est vraiment tentant.

    A bientôt.

    Wall

  4. Hello
    En fait il faut pêcher un peu comme en noyée et s’adapter au poste comme toute les pêche, il m’arrive souvent de faire des truites sous la canne que ce soit dans les courant ou surtout sous les racine dans les fosses en dandinant ….
    Bonne pêche

  5. RICHARD

    Bonjour
    Perso, je pêche avec une soie de 6 intermédiaire avec une « Loomis Trilogy 9p. » portant soie de 5 qui se trouve donc « surchargée » par rapport à la soie. Mais no problème. Pour le BDL, je finis avec une pointe en 20 « fluoro-carbone because 1)cela évite la casse sur une « grosse chataigne » sur un beau poisson avec un BDL trop fin (16 par ex.)et 2) un décrochage plus sûr en d’accroc sur un obstacles de fond de rivière ou encore dans les arbres. Pour l’accroche de la mouche, j’utilise de petites agrafes « Mustad » qui permettent un changement rapide de stream. Voilà !!

  6. Frederic

    Bonjour
    Je suis un amateur de la peche ultra fine (insectes et micro leurre)
    j’aimerais adapter le streamer a ma technique ma canne est une SAKURA
    2-7gr L2m pensez vous que c’est possible de l’adapter en drop shot ou en split ou à la volé
    Merci

  7. Hello Fred,

    Oui tout à fait c’est une bonne idée. La grosse bille tungstène lest suffisamment, si tu pêche fin ça partira nickel ;-)
    Tiens moi au jus

  8. Frédéric

    aussitôt dit… donc j’ai fait l’acquisition de quelques streamers type st112 lestés avec une bille tungstène (car je n’est aucune compétences ni matériels pour la fabrication) et pour cette occasion j’ai sortie ma canne UL en 0.9-7grs 2m13.le montage tresse crystal 6/100,micro
    emerillon,bdl 80 cm de fluoro 16/100.essai en 1er cat,à vrai dire il y à longtemps que je voulais tester cette technique…. Verdict ça marche du tonnerre la gestion du lancé est en fait trop facile ça part sans souci,après un maitrise douce de la dérive et faire travailler le long des berges bilan mon quota de truite atteint en 30 mn bon faut dire que le laché était récent.les collègues ont rigolé avec ma plume au bout de la ligne,un peu moins quand ils ont vu le résultat j’y retourne aujourd’hui
    Bien à vous
    Frédéric.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>