Tiny-Fry 50 : le leurre Illex le plus redoutable pour pêcher la truite.

Salut à tous,

Chose promise chose due, je vous avais annoncé que j’étais cette semaine en congé !! Qui dit congé dit forcément une sortie ou deux à la pêche même quand on est jeune papa !! Quand on est passionné la vie est ainsi 😉

Voici donc un petit compte rendu de ma journée de mercredi. Histoire de changer un peu la façon de raconter mes coups de ligne, je vous présenterai à travers cet article, le principal responsable de mes prises. Celui qui a leurré ces belles au milieu de ma rivière. Celui qui est à l’origine d’une sortie fructueuse, d’un pêcheur comblé, celui qui donne le smile quand vous rentrez à la maison,…

Je vous présente le poisson nageur TINY FRY 50 de chez Illex.

Et oui c’est lui même qui est à l’origine de tout cela !! Mes petits Tinitini riquiquis les voici les voilà :

Tiny fry 50 couleur vairon et couleur truitelle.

Tiny fry 50 couleur vairon et couleur truitelle.

Vous le savez, que ce soit pour le carnassier ou nos amies les truitasses, il y a toujours un leurre qui sort du lot parmi nos boites. Que ce soit une mouche ou un leurre dure comme ce jour.

Présentation de ce Rapala magique qui fait de gros dégâts.

Comme souvent en ce début de saison, je sors toujours avec deux cannes; l’une pour lancer mes leurres, l’autre pour pêcher à la mouche. C’est essentiellement avec mon lancé que je prospecte les postes de ma rivière mais il m’arrive de proposer une petite nymphe à une truite qui tourne en bordure autour de sa racine. C’est rare au mois de Mars mais cela arrive et Dieu c’est que ça fait frissonner de voir une 50+ tourner sous quelques centimètres d’eau en bordure

Sinon avoir la chance de tomber sur une portion en train de gober comme cette première de la journée 😉

Première truite de la saison à la mouche

Première truite de la saison à la mouche en sèche

Ce mercredi, je suis effaré par le niveau très bas de la rivière. L’eau est également très claire et je distingue certains fonds que j’aperçois habituellement uniquement en période d’étiage. Le soleil y étant pour quelque chose bien entendu.

Habituellement destiné aux truites de petites rivières, le Tiny-fry 50 me parait pourtant être l’acteur incontournable de la partie.

Le Tiny-fry est il l'acteur incontournable de la partie ?

Le Tiny-fry est il l’acteur incontournable de la partie ?

Un poisson nageur petit et brillant.

Dans ce contexte estival, je fais donc le choix d’accrocher un petit leurre frétillant. Pourquoi ? Les truites se réveillent doucement de l’hiver et ne sont pas prêtes à avaler mes gros leurres habituels d’une dizaine de centimètres de long.

L’eau étant très claire il faudra être discret et pêcher fin. Le leurre doit donc être choisis en fonction.

Cela tombe bien, le Tiny Fry 50 est tout petit avec des triples « fin de fer ». Ses éclats sont bien visibles et attirons les poissons de loin.

Un suspending avec une petite bavette.

L’eau étant basse, la bavette du tiny-fry permet à ce PN de nager à quelques centimètres seulement de la surface. Il nage en « suspension » quand on le laisse immobile dans l’eau ce qui permet de le laisser dériver le long d’une bordure pour faire envie aux truites sans les brusquer.

Cette version suspending évite également de s’accrocher au fond. C’est bon pour le porte-monnaie 😉

L’idéal étant 1m de fond avec un minimum de courant pour le faire nager. Lors de la dérive, quelques coups de sillon ne lui feront pas de mal bien au contraire en général c’est ce détail qui attire l’attention de nos compagnes de jeu.

Au moment où vous moulinez pour ramener votre leurre au 3/4 aval, tenez-vous prêts, elles ne sont pas loin car elles ont sûrement suivi votre joujoux de loins….

Tintintin…

Première truite piquée au Tiny en dérive 3/4 aval.

Première truite piquée au Tiny en dérive 3/4 aval.

La première touche ne tarde pas.

A peine mon Tiny accroché à mon agrafe, que les premières touches se font sentir !! Les truites tapent bien au milieu de la rivière. Le petit poids de ce rapala me permet de le poser doucement à la surface ce qui déclenche les attaques quelques secondes seulement après l’animation.

Sur la même portion de rivière, plusieurs attaques différentes. J’accroche une première de 40cm mais après 3 coups de gueule, elle se décroche 🙁

Je laisse couler mon leurre plus loin en aval pour contourner ma première touche et bing deuxième attaque monstrueuse qui me plie le bras en deux !!

Pouahh !!! Deux coups et puis c’est tout, cette grosse ne présentera pas le bout de son nez à l’épuisette.

En tout cas, le Tiny-fry ne trahit pas sa réputation que je connais bien et surtout il vient de me prouver qu’il n’attire pas que des riquettes !!

La grosse truite n’attendra pas pour se laisser tenter.

Ahah vous l’attendez la belle ? Je vous fait patienter car si je vous glisse la photo dès le début de mon article, vous ne lirez pas jusqu’au bout j’en suis sûr et vous ne vivrez pas l’instant à sa juste valeur.

Cela me rappelle l’article de mon ami Alex sur sa truite monstrueuse alias la bête du Gévaudan. Je me suis obligé à lire tout l’article avant de la découvrir, la belle qui faisait le buzz sur les réseaux sociaux…. et la surprise était à la hauteur !!!!

Jetez un oeil à ce monstre Français !!!

La bête du gévaudan à la mouche d'Alex Chiroman

La bête du gévaudan à la mouche d’Alex Chiroman

Bon attention, je n’ai pas dit que j’avais sorti la truite de ma vie hein !!

Je rejoins un parcours ombragé avec un courant régulier que j’aime pêcher en été pour ses quelques truites portion qui viennent y chercher un peu d’oxygène. Le fond est régulier et assez sableux, je tente ma chance en lançant carrément mon rapala en amont.

En plein courant, je reçois trois attaques espacées d’une seconde chacune. La troisième sera la bonne. Cette belle robe me ravira pour l’après-midi.

Les truites portion raffolent de ce poisson nageur.

Les truites portion raffolent de ce poisson nageur.

Je relance mon PN bien en amont et pour l’animer franchement comme il se doit, il me faut activer plus vite le moulin afin d’assurer une pression suffisante sur la bavette du leurre. J’insiste sous la berge d’en face en laissant dériver quelques mètres avant de ramener quand le leurre arrive en face.

Au moment de ramener mon ami TINY, une truite énorme sort de nul part et se lance à ses trouces. Les lunettes polarisantes me permettent d’assister à cette scène.

Quelques secondes seulement ou tout va se jouer.

Vous avez peut être déjà vécu cela avec un brochet notamment. Attention tout de même à ne pas changer la dérive du leurre ce qui arrive souvent involontairement lorsqu’on voit l’attaque.

Elle arrive tellement vite que je n’aurai pas le temps de réfléchir. 3 2 1 la gueule s’ouvre et avale littéralement le personnage principale de notre petite histoire !!!! Pauvre Tiny ….

Le premier coup de gueule fait crisser mon fil et donne un gros coup de mou très étrange, la truitre continue de se débattre au milieu du cours d’eau. Merde !!! j’ai dû casser !!!

Et non !!! Fausse frayeur c’est le pick-up qui s’est ouvert face à la puissance de la touche ce qui a libéré le fil et m’a donné l’impression d’avoir perdu mon poisson !!!

Je reprends contact avec mon fish qui s’est un peu emmêlé à mon fil, ce qui facilitera la mise au sec de ce poisson énorme !!

Pouahh, elle est trop belle !! Je bloque la Gopro entre deux racines pour la séance photo :

Une truite qui sera gravée dans ma mémoire

Une truite qui sera gravée dans ma mémoire

A ma grande surprise je constate que la totoche vient d’ouvrir le triple de mon leurre au combat !! Des amis m’avaient jadis parlé que ça leur arrivait régulièrement. Je pensais qu’ils exagéraient mais non !! Je n’ai pas de problème avec les plus gros leurres bien entendu.

triple ouvert du Tiny Fry slider illex

triple ouvert du Tiny Fry slider illex

CONCLUSION de mon histoire

« Un rapala qui fait des dégats » C’est bien la première phrase qui me vient en tête quand je me remémore les nombreuses châtaignes que j’ai pris dans le bras ce jour là.

Je l’ai compris mercredi, le Tiny-fry 50 a pris sa place dans ma boite au leurre pour la saison. Fini la petite boite spéciale leurre riquiqui pour les ruisseaux que je pêche rarement. Ce joujou a rejoint la cours des grands !!!

Et pour palier à toute les situations et notamment les hauts fonds de ma rivière, je viens de découvrir la version coulante de mon ami TINY.

Je vais essayer de m’en procurer rapidement, il devrait être un bon compagnon à mon Rapala Countdown spécialisé dans le domaine.

A bientôt et faites de beaux rêves mes amis 😉

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
No votes yet.
Please wait...

14 Commentaires

  1. Aurélien

    Le tiny fait toujours ses preuves mais je privilégie le D-contact de SMITH, celui-ci permet de prospecter des zones plus profondes et l’animation est beaucoup plus intéressante… Essaies le si tu peux. Attention dans les mots utilisés, le tiny fry est un poisson nageur, pas un rapala (Marque). En tous cas, bravo pour tes poissons, ils sont magnifiques.

    Rating: 4.0. From 1 vote.
    Please wait...
  2. Hello Aurélien.
    Oui tu as raison, on m’a déjà parlé du D-contact SMITH c’est marrant. Il faut que j’essaie en effet.

    Pour le terme Rapala, c’est volontaire de ma part ne t’inquiet pas je connais cette marque (depuis le temps qu’elle existe). Les magazines appellent cela « poisson nageur » mais au bord de l’eau force est de constater que les pêcheurs l’appellent bien « rapala » et ce depuis que je suis gamin 😉
    Un peu comme on appel une « molylette » un cyclomoteur si tu préfères… et il y en a pleins d’autres comme ça…
    Merci pour ton commentaire

    Rating: 5.0. From 1 vote.
    Please wait...
  3. Jebiwan

    Bonjour,
    Belles truites sauvage
    Petite question ecrases-tu les ardillons de tes leurres afin de relacher sans les blesser ces belles?
    Bonne continuation

    Rating: 5.0. From 1 vote.
    Please wait...
  4. Hello
    Oui en général !! Pourquoi cette question ??
    Je pratique le No-kill mais cela pourrait ne pas être le cas….
    A+

    Rating: 4.0. From 1 vote.
    Please wait...
  5. Jebiwan

    En fait j’écrase mes ardillons à la mouche mais je n’ai jamais testé de le faire avec mes leurres rivière.
    Ne pêchant pas en 1er catégorie, je posais la question à un connaisseur. Sur beaucoup de blog pêche à la truite très peu écrasent leurs ardillons même en pratiquant le No-Kill.
    Perds-tu plus de poissons les ardillons écrasé ?
    idem pour moi no-kill.
    @+

    No votes yet.
    Please wait...
  6. Non tant que tu reste bien en tension avec ton poisson en général ça va, il s’agit d’un triple quand même…

    No votes yet.
    Please wait...
  7. DUBOIS

    D’accord sur l’efficacité de ces leurres, surtout en début de saison.
    Par contre, l’ardillon écrasé est biensûr une bonne chose pour le no kill, par contre la fragilité des triples est récurrente, et jai décroché de nombreux gros poissons du fait de l’écartement des hameçons. Leur fragilité est anormale et de plus leur qualité de fabrication est également inégale, certains modèles nagent très mal assez rapidement…

    No votes yet.
    Please wait...
  8. Adepte du vairon casqué, j ai essayé pour la premiere fois le tiny fry 50.C est un aimant à truites.Je n avais jamais vu ça.Le seul et gros hic est le nombre impressionnant de décrochées.Merci Benjamin de m avoir fait decouvrir ce leurre. As-tu beaucoup de poissons de décrochées avec ce leurre?

    No votes yet.
    Please wait...
  9. Hello.
    Merci cela me fait plaisir, non pas spécialement de dérochés mais plutôt des hameçons qui s’ouvrent parfois sur de gros poissons…
    J’ai d’autres leurres dont je parle sur le blog, n’hésites pas à me dire, j’apprécie.
    ben

    Rating: 4.5. From 2 votes.
    Please wait...
  10. Florian

    Salut,

    Quel est le dimaètre de ton bas de ligne stp ? A moins que tu ne sois monté en nylon ?

    Trés beaux poissons. le d-contact m’a donné de bons résultats aussi, mais je me dis toujours qu’essayer le tiny fry ne me ferait pas de mal.

    A+

    Florian

    No votes yet.
    Please wait...
  11. Hello

    En général nylon 20/100ème ça passe bien toute la saison je trouve. Je descend parfois en 18/100ème si besoin. Le plus important est d’avoir une canne adaptée 0,5-5g c’est le top pour ces petits leurres.
    Là je viens de découvrir un super leurre avec lequel je cartonne et qui est 2 fois moins cher…

    Rating: 4.0. From 1 vote.
    Please wait...
  12. Bonjour à tous. Dans le but d’essayer de fabriquer ce leurre pour un essai, quelqu’un aurait il l’épaisseur de ce tiny fry 50 au plus fort et au niveau de la queue? Merci

    No votes yet.
    Please wait...
  13. Florian

    Là je viens de découvrir un super leurre avec lequel je cartonne et qui est 2 fois moins cher…
    ==> quel leurre ?

    Rating: 5.0. From 1 vote.
    Please wait...
  14. Hello. Je ne comprend pas ta question.

    No votes yet.
    Please wait...

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Plus dans Mes sorties, Pêche
Alex Rios Truite au leurre Molix Virago
Molix Virago : un leurre souple qui rime avec grosse truite !!

Hello les amateurs d'eau douce et de canne à pêche, Je suis en vacances dans 2 jours, le soleil est...

Fermer