Chaussure de running trail Décathlon : un coup de cœur pour la KIPRACE !

Suite à quelques déboires que j’ai eu avec ma paire de Brooks Cascadia 10 (j’en parlerai dans un autre article), j’ai du faire l’acquisition rapidement d’une paire de chaussures de trail pas chère afin de continuer mes sorties dans la nature.

Je me suis alors dirigé vers l’enseigne Décathlon qui propose deux modèles haut de gamme à moins de 80€ et qui commencent à faire parler d’elles dans la presse spécialisée : la KIPRUN TRAIL XT et surtout la KIPRACE TRAIL, véritable formule 1 dans le domaine que vous pourrez retrouver ici dans le rayon running trail de l’enseigne.

Commençons par expliquer ce qui différencie les deux modèles haut de gamme de la marque.

Traversée de la Semois en Belgique avec les KIPRACE Trail

Traversée de la Semois en Belgique avec les KIPRACE Trail

 

1. KIPRUN XT vs KIPRACE en bref.

J’ai eu la chance de tester les deux modèles avant d’en choisir qu’un seul. Décath propose ce service test sur tous ses produits ce qui permet d’acheter en toute confiance.

Test de la chaussures trail XT (Décathlon)

Avant ma sortir running de nuit

Alors si vous vous demandez quelles sont les différentes entre la Kiprun XT et la Kiprace, voici un rapide compte rendu.

Pour faire simple et en caricaturant un peu, la version XT est un tracteur puissant qui passe partout vous assurant un maintien irréprochable durant vos sorties. C’est un peu le modèle 4×4 diesel de chez Kalenji. Avec son amorti spécifique, vous pouvez l’amener sur de très longues distances et même randonner avec. Les personnes de forte corpulence devraient l’adorer car ils se sentiront en sécurité à tous les niveaux. Même les crampons ont été étudiés dans le détail pour accrocher sur de forts dénivelés. Je conseille ce modèle aux débutants désirant investir directement dans une bonne paire de chaussure de trail.

 

La Kiprace est la voiture de course essence de chez Kalenji. Elle est légère et donc nerveuse dès qu’on la sollicite un peu à condition de savoir la conduire. Voilà maintenant plusieurs mois que je cours avec ce modèle et je pense qu’il est temps de vous donner mon ressenti à son sujet. Je pense qu’il intéressera les coureurs aux petits budgets voulant pour autant améliorer leurs performances en course à pied.

 

 

Semelle des chaussures trail kalenji

vue d’ensemble

 

2- La Kiprace trail est légère et proche du pied.

Avant les 29km de la Bouillonnante

Avant les 29km de la Bouillonnante

Voici les deux critères qui caractérisent le plus cette chaussure lorsqu’on la met aux pieds. Avec ses 285g seulement en taille 43 (350g pour sa grande sœur la XT et la plupart des concurrentes dans les autres marques) et les matériaux utilisés pour sa conception c’est carrément l’effet « waouh » lors de l’essayage en magasin !!

Les lacets sont très fins et leur matière leur donne l’impression d’être légers lorsqu’on les met et surtout ils ne bougent pas maintenant parfaitement la languette sur le dessus du pied. Il m’est parfois difficile de les dé-serrer après la course !!

Le mesh utilisé est léger et respirant et surtout assez souple pour épouser la forme du pied contrairement à la Kiprun XT qui donne plus l’impression de porter un sabot.

La différence de ressentit est assez impressionnante entre les deux modèles. Je vous invite à en mettre une dans chaque pied au magasin pour vous rendre compte de la différence.

La « boite à orteils » n’est pas très grosse malgré la largeur de la semelle sur le devant (plutôt destinée aux gros crampons). Globalement la tige de la chaussure est plutôt étroite ce qui ne laisse aucun espace possible et la rend ainsi très proche du pied. Attention, la Kiprace est donc plutôt destinée aux pieds assez fins.

 

 

3- Un drop inférieur aux chaussures habituelles de chez Kalenji.

Qu'est ce qu'un drop sur une chaussure de running ?

Le drop

Pour rappel le drop est la différence de hauteur entre l’arrière et l’avant de la chaussure en d’autres termes c’est l’inclinaison de la chaussure permettant à votre talon d’être plus haut que l’avant de votre pied. Celle « pente douce » que vous avez dans la chaussure permet de vous inciter artificiellement à aller « de l’avant ».

Le pied à l’état naturel est pourtant posé à plat sur le sol sans aucun drop et nos ancêtres savaient parfaitement courir sans chaussures.

« Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ».

Heureusement le retour aux choses naturelles avec l’arrivée des chaussures sans drop (dites minimalistes) permet aux puristes de courir librement. Ce sujet est source à débat car depuis des années, nous avons appris à courir avec de grosses chaussures en posant le talon ce qui a changé (bouleversé ?) nos habitudes. Bref !

Sur le marché on trouve des drop de 12mm, 9mm, 6mm et 3 mm.

 

Les différents drop en running

Les différents drop dans les chaussures de course à pied.

Les ingénieurs de la marque Kalenji ont pour habitude de proposer des drops de 10mm en moyenne correspondant à la majorité des coureurs en France, du moins à la cible de Décathlon.

Avec la chaussure Kiprace trail, ils ont fait le choix de partir sur 6mm seulement. Ce détail a son importance car elle cible les coureurs ayant plutôt l’habitude d’attaquer en posant l’avant du pied (médio-pied) pour courir à une allure plus soutenue.

Ainsi, cette chaussure sollicitera d’avantage vos muscles et notamment vos mollets. Elle n’est donc pas à la portée de tout le monde je pense.

A ce sujet, le coureur occasionnel devra plutôt se diriger vers sa grande sœur la KIPRUN TRAIL XT.

 

Différence de drop des chaussures trail Kalenji

On peut observer la différence de drop

 

4- Un amorti assez simpliste.

 

Les Kiprace restent polyvalentes même en randonnée

Les Kiprace restent polyvalentes même en randonnée.

En effet, Kalenji à choisis le même amorti que sur ses chaussures de moyenne gamme. Comme nous venons de le voir, le coureur recherchant la performance est plutôt habitué à courir un peu plus sur l’avant pied laissant ainsi ses chevilles jouer le rôle d’amorti.

Essayez de sauter sur place les pieds nus et observer comment votre corps réceptionne. D’une part vous retombez bien sur l’avant du pied et c’est bien la cheville qui joue le rôle d’amortisseur.

Vous comprendrez peut-être mieux l’intérêt d’une chaussure à faible drop voir minimaliste et surtout l’importance moindre de l’amorti « artificiel » d’une chaussure de running.

Celui de la Kiprace (amorti CS) est donc simple mais agréable et efficace. J’avais une crainte sur de longues distances mais je l’ai amené sur des 30km à fort dénivelé sans aucun gêne à la fin de la course.

J’ai même tenté de l’utiliser en randonnée avec portage de sac à dos (autonomie complète) pour mesurer ses limites mais aucun problème. Attention, elle n’est pas destinée pour autant au trekking. Si vous êtes sportif, elle peut simplement faire office d’une paire polyvalente lors d’un séjour en montagne comme j’ai l’habitude de faire.

 

5- Les crampons et l’accroche.

J’habite dans l’Est de la France et je cours toute l’année, autant vous dire que j’ai pu tester les Kiprace dans des conditions difficiles notamment la pluie et la boue en foret.

L’accroche est vraiment exceptionnelle avec des crampons tripodes multidirectionnels présents sur une surface importante de l’avant pied. Même en dévers, elles ne bougent pas.

Concernant le débourrage, les crampons remplissent plutôt bien leur rôle en étant assez espacés.

A ce sujet, la semelle se rapproche clairement de la célèbre Speedcross de chez Salomon, modèle de référence dans le domaine de la boue. Je les trouve d’ailleurs aux pieds de la plupart des trails nocturnes de l’Est de la France et de la Belgique en hiver, ce n’est pas pour rien !! Je pense que les ingénieurs de chez Kalenji se s’en sont d’ailleurs bien inspirés 😉

 

Crampons de la XT vs KIPRACE

Crampons de la XT vs KIPRACE

 

6- Les critiques de la chaussure Kalenji Kiprace.

Des cranpons qui débordent un peu

Des cranpons qui débordent un peu

Même si globalement la Kiprace de chez Kalenji est une très bonne formule 1 je lui ai trouvé quelques critiques. Je suis également allez questionné des collègues du club dont je fait partie et qui ont eux aussi pu la tester en running trail.

D’une part les crampons qui ont tendance à dépasser un peu trop sur l’avant du pied et qui peuvent blesser l’intérieur de votre mollet lorsque vous courrez. Celà m’est arrivé quelques fois tout de même.

Ces même crampons ont certe une bonne accroche sur la plupart des terrains mais dans la boue ils rencontrent quand même leur limite quand la Speedcross continue d’accrocher. Avis aux amateurs de night trail en pleine hiver 😉

Pour les pieds un peu plus larges, les lacets peuvent devenir un peu cours pour boucler la chaussure.

Kalenji Kiprace trail

Des lacets un peu courts pour certains coureurs.

 

Une sortie au Mullerthal (Luxembourg)

Une sortie au Mullerthal (Luxembourg)

CONCLUSION

Si vous voulez vous mettre au trail ou à la course nature en toute sécurité et prendre doucement vos marques sur les chemins autour de chez vous, achetez plutôt le modèle 4×4 de chez Kalenji à savoir la Kiprun XT. C’est un tracteur qui passe partout.

Ensuite, si vous êtes mordu comme moi, vous allez commencer à courir régulièrement dans la pampa, à vous entrainer et vous fixer quelques objectifs de course dans l’année rien que pour le plaisir. L’envie réelle de progresser pour performer vous guète.

Au cours des sorties, vous allez ainsi perdre un peu de poids et vous affuter tout naturellement (vous commencerez à entendre parler du gainage).

A ce stade, vous pouvez enfin apprendre à conduire une formule 1 : la KipRace !! En courant d’avantage sur l’avant pied, elle vous aidera à gagner en dynamisme lors de vos sorties. Vous toucherez ainsi du bout doigt la plaisir ultime de légèreté, cette sensation de courir vite ou plutôt de « voler » comme une gazelle sur votre terrain de jeu !!

 

Avec deux de mes collègues de course (pour la dédicace)

Avec deux de mes collègues de course

 

 

 

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
Rating: 4.3. From 3 votes.
Please wait...

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Plus dans Montagne, Trail
Chien méchant
J’aime la nature mais pas les chiens.

Il s'agit d'un sujet sensible que je n'ai jamais souhaité aborder sur ce blog mais ce matin, mes limites ont...

Fermer