La pêche de la carpe à la mouche est accessible à tous.


Salut Jujube et bienvenue sur mon nouveau blog,

Tu es un pêcheur à la mouche pas comme les autres c’est pour cette raison que je t’ai proposé de contribuer au développement de mon blog. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir une super rivière de première catégorie à coté de chez sois, cependant des lots de 2eme ou des étangs avec des grosses carpe c’est à la portée de tout le monde. Je pense qu’à travers cette interview tu vas faire naître des vocations. Je souhaite qu’à travers les infos que tu donnes et tes conseils de spécialiste, cette interview devienne un super article pour les débutants de la pêche de la carpe à la mouche.    

Pour mieux connaître Julien Fontanelli alias Jujube.

 

Peux tu te présenter à nos lecteurs s’il te plait ?

Jujube : Alors tout d’abord bonjour et merci de m’accorder quelques lignes sur ton blog! Je suis un “jeune” pêcheur à la mouche de 25 ans… qui a 15 années de pêche à la mouche dans les pattes! J’habite le sud de la France et je pratique exclusivement les rivières de l’arc méditerranéen français (Rivières, fleuves, fleuves côtiers, lacs, étangs…).

Je pêche essentiellement les gros poissons blancs en nymphe à vue, streamer et en sèche (dans mes Cévennes natales en sèche). Rien de tel pour décompresser que d’aller leurrer des chevesnes avec des petites mouches le soir.

Chevesne Cévenol

Au niveau professionnel je suis formateur technique agricole en CFA pour des BAC PRO Travaux paysagers, des BTS Aménagements Paysagers et BTS Génie et maîtrise de l’eau. travail passionnant au plus proche de la nature et du paysage.    

Comment t’es venue l’envie de pêcher la carpe à la mouche ?

Jujube: La carpe à la mouche… c’est l’histoire d’une rencontre du troisième type : J’étais entrain de pêcher des hotus en nymphe à vue (ORL casquée) sur une 9′ soie de 4, pointe de 14/100° quand j’ai aperçu des carpes de 4/5 kilos qui venaient se mêler à la danse. J’ai troqué ma pointe pour un 20/100°… et j’ai tenté les carpes communes. Et bien le résultat ne s’est pas fait attendre, au bout de quelques minutes le poisson de tête a aspiré ma nymphe et là quel départ incontrôlable! Bien entendu j’ai perdu le poisson… mais le virus venait de s’implanter en moi.    

 

Comment as tu appris à connaître ce poisson et à le leurrer à la mouche ?

Jujube: Et bien suite à cette rencontre j’ai poursuivi mes “essais” et j’ai commencé à me documenter sur la vie et le comportement de ce poisson. Je me suis rendu compte que quelques moucheurs réussissaient à prendre des carpes… mais rien de bien développé (sauf au Portugal et aux USA).

J’ai donc passé mes premières traques de la carpe à observer le comportement des poissons. Je me suis rapidement rendu compte qu’elles raffolaient des écrevisses, des sangsues et des limaces/escargots le long des berges. Oui chez nous, les grosses carpes ont de drôles de comportements : il arrive qu’elles sortent la tête de l’eau pour racler les berges et le dessus des herbiers à la recherche des escargots et limaces… c’est dingue non?

Carpe prise en surface sur les herbiers (mouche posée sur une feuille)  

 

Partant de là avec un ami moucheur (Etienne Rocher, président de l’association de pêche de Saint Christol-Les-Alès : http://apml.over-blog.com) nous nous sommes penchés sur des montages en marabout noir et en lapin de la même couleur (streamer à carpe)… Et bien c’est devenu ma mouche fétiche. Mais nous en parlerons plus bas! Partant de là j’ai commencé à prendre très régulièrement des carpes à la mouche et dans toutes les conditions climatiques! Il faut tout de même veiller à être extrêmement discret pendant l’approche! Mais ensuite quel combat… un truc de malade!!    

J’ai crus comprendre que tu aimais aussi la nature, les belles choses et surtout la photo. Ce blog parlant de ces sujets, peux tu nous en dire un peu plus ? Quel appareil nous donne de si belles photos sur ton blog de pêche ?


Jujube : A pour ce qui est d’adorer la nature… je suis un de ses plus grands admirateurs! J’ai vu le jour dans une grande ville du Sud de la France ou j’habite aujourd’hui, mais toute mon enfance s’est passée entre Cévennes et garrigues à vivre au rythme du soleil avec mes parents et grands parents. S’émerveiller du ballet majestueux des saisons, rester au coin du feu de bois… Et tout ça et bien aujourd’hui je le “cultive” et je le partage avec ma famille et ma compagne (qui supporte mes waders et la boue, rien que pour ça elle mérite une médaille).

Tous les week-end je m’exile là haut dans les Cévennes… pour me ressourcer, m’émerveiller et apprendre. Et c’est en m’émerveillant que j’ai appris la photo… Tout d’abord avec les conseil de mon père qui à l’époque m’avais offert un nikon FM et un 50 mm 1.8D… et comme la pêche le virus de la photo a germé… J’ai acquis un nikon 105 2.8 D macro, un Tamron 17-35 2.8-4D, un 300 mm F4 AFD et dernièrement pour barouder léger un 16-85 nikon (faut dire que le Tamron a mal supporté une sortie carpe). 

Le tout avec des filtres polarisants, monopode, trépied… Et j’emporte presque toujours mon réflex avec moi à la pêche! Après je ne retouche quasiment jamais mes photos… je m’efforce de travail en format brut pour éventuellement récupérer de la lumière et raviver certaines images mais rien de plus). Tu as du le remarquer… j’ai un petit faible pour les poses lentes!  

Ruisseau Cévenol en plein hiver… 105 mm + polarisant      

Les conseils techniques de Julien pour pêcher la carpe à la mouche…

 

Quel matériel utilises tu pour pêcher ce poisson ?

Jujube : Alors au niveau du matériel je pêche avec du matériel loop et LOOMIS pour le moment :

LOOP Black-Line II 9’3 soie de 7 *, une vraie nouille… ma canne fétiche dans les endroits tordus! Toutes mes connaissances détestent cette canne… moi je la vénère. C’est une vraie parabolique qui amortis à merveille les coups de tête. – LOOP MULTI 9’6 soie de 8 *, idéale pour allonger le tir  et pêche à l’arbalète. c’est une canne progressive pas trop raide comme je les aime

*(avec la numérotation loop une canne soie de 7 = canne soie de 8, 8 = 9 etc…).

 

LOOP MULTI 9’soie de 8 + moulinet G LOOMIS ESTAFORK.

Carpe prise à plus de 10-12 m au chiro à vue!

 

MOULINET G LOOMIS EASTFORK soie de 7/8… indestructible mais le frein commence à montrer ses limites sur les très grosses carpes!

Mais vu ce que je lui fais subir c’est de l’excellent matériel (boue, sable, pas de nettoyage… comme pour les cannes au fait!).

– Les soies : LOOP OPTI STREAM WF7 et AIRFLO forty plus en WF 9… ces deux soies chargent vite et permettent de pêcher rapidement à courtes distances avec de grosses mouches!

– Et le bas de ligne pas de prise de tête : 75 cm de 60, idem de 50, idem de 40 boucle et pointe selon les cas. J’ai adopté sur les conseils d’un ami (merci olive) le fluoro pour tous mes bas de ligne (moins visible donc plus de prises) et depuis je ne m’en sépare pas pour mes pointes! La différence en nombre de prise est vraiment flagrante.    

 

Quels sont les mouches que tu utilises et pour qu’elles situations ? J’imagine que comme pour la truite tu dois t’adapter à leur comportement et à leur milieu (rivière, lac) ?

Jujube : En ce qui concerne les mouches, mon imitation fétiche est la sangsue noire (ou olive, ou rouille) avec bille orange en tête… le tout sur des hameçons à carpe du 1/0 au 8… tout en finesse quoi! Il faut que ça ondule à raz du fond… que ça vive….

Pour le monter, le marabou est parfait.

 

 

Sinon des gros chiros sur Hameçons à carpecorps en vinyl rib rouge ou vert (option possible thorax en lièvre et bille laiton en tête).

Ce sont des mouches diaboliques pour la carpe au printemps dans les herbiers et au début de l’automne.

Chiros à gogo...

 

Et ensuite il est possible de les attraper avec pas mal de bruciles… J’ai pas mal de succès avec des imitations de graines en dubbing et ou plastique…    

Quels conseils donnerais-tu as quelqu’un qui voudrait commencer la pêche de la carpe à la mouche ?

Jujube: De l’observation, de la patience, et un grand amour pour ces superbes poissons qui sont pour moi de superbes lutteurs en eau douce! Bien plus qu’une pêche de substitution… il faut voir la pêche de la carpe à la mouche comme une traque à part entière. C’est à ce prix là que l’on arrive à leurrer ce poisson difficile… Je ne compte plus les bredouilles, les casses, les jurons. Il faut persévérer et y croire.

PS : et ne pas se faire surprendre au ferrage et/ ou pendant le combat, c’est un truc inimaginable… je vous laisse découvrir ça! Surtout sur des monstres de cette taille (ma plus grosse à ce jour je pense, au chiro de printemps…) :

Le mot de la fin 

Quel est ton meilleur souvenir de pêche de la carpe à la mouche ?

Jujube: Mon meilleur souvenir de pêche de la carpe à la mouche? J’en ai deux :

– Quand mon ami Etienne à pêché sa première carpe à la mouche avec moi! Quel plaisir de le voir prendre sa première carpe sur mes conseils… J’y ai filé le virus, pas de compétition entre nous. On y crois et on progresse…

– Et ensuite… mon meilleur souvenir je ne l’ai pas encore vécu! Tu vois cette carpe de 25 kilos qui a cassé ma canne? Et bien ça sera elle mon meilleur souvenir… demain ou dans 20 ans je sais que c’est elle qui me fera lever les bras au ciel. En attendant je sais qu’elle est là… et ses grosses copines aussi! Sinon sans rire en y pensant bien c’est cette carpe Koï prise en nymphe à vue… alors celle là mythique!

Depuis mes amis me surnomment bubule :

BUBULE!!!

Alors à très bientôt pour des nouvelles aventures et bi bisouxxxxx à mesdames les carpes :  

Merci Julien pour cette Interview sur la pêche de la carpe à la mouche. C’est une pêche qui vas, je pense, se développer surtout dans les régions ou les pêcheurs n’ont pas la chance de pêcher la truite. Je vous invite à découvrir le blog de Jujube ici. Ses photos sont supers et ses textes encore plus.

Pour ceux qui connaissent Julien ou cette technique de pêche n’hésitez pas à laisser un petit commentaire cela fait toujours plaisir. Pareil si vous avez des questions, profitez en, Jujube n’est pas loin…

 

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
No votes yet.
Please wait...

18 Commentaires

  1. Simpa cet échange les gas. Les carpes et les récits de Jujube j’adoooore !!

    No votes yet.
    Please wait...
  2. Bonjour,

    Merci de m’avoir accordé quelques lignes sur ton blog… et j’invite les passionnés de la mouche à tenter ce formidable poisson! Sensations garanties.

    @ très bientôt et encore merci.

    No votes yet.
    Please wait...
  3. Mr Propre

    Joli échange, bien sympa de montrer tous les potentiels que nous offre la PALM ….

    Pour connaître et pêcher avec notre Jujube, cela reflète très bien sa nature à partager avec son prochain et surtout sa passion pour ce beau poisson …

    Moi qui était septique sur cette pêche et sur ce poisson, et pour m’y avoir fait gouter, je peux vous garantir que cela vaut bien une belle totoche zébrée, ou un de ces diables des mers sauf que là on reste Made in Local … entre potes tout simplement …

    A bientôt au bord de l’eau …

    No votes yet.
    Please wait...
  4. Un bel interview d’un gars super sympa un ami, qui comme il le dit si bien m’a refilé le virus de la carpe au fouet. Je n’ai pas encore son talent pour leurrer ou oser des big carpes mais avec ses conseils le partage au bord de l’eau et les encouragements je me hisserais a son niveau.
    Plus passionné que jujube je ne connais pas.
    Je lui souhaite de une superbe partie avec sa copine de + 25 kg.
    @++

    No votes yet.
    Please wait...
  5. Merci tout pleins pour vos commentaires. Il le mérite bien car des pêcheurs qui prennent le temps de nous faire rêver avec leurs récits j’en connais pas tant que ça. Les photos sont superbes en plus. Allez promis je fait un article quand je prendrai ma première carpe à la mouche 😉
    A bientôt. A l’Automne on aura Fred Zanella en interview, invité sur le blog.

    No votes yet.
    Please wait...
  6. Il le mérite en effet. Un amoureux des ses cévennes, rivières et carpes. Il est même contagieux car il a reussit a me donner le virus. Il devrait faire un book !!

    No votes yet.
    Please wait...
  7. Je vais rougir Etienne! Passion… quand tu nous tiens…

    No votes yet.
    Please wait...
  8. Bel article
    heureusement, il n'a rien révélé sur ces coins de carpes, car il constamment sur ma rivière.
    je l'adore, un peu bourrin avec les cannes mais très bon pêcheur et surtout très bien entouré par son Président….

    No votes yet.
    Please wait...
  9. Nous alain, j'ai promis de ne as parler de ta petite rivière de rien du tout… Quand au matériel, bennnnnnnnnnn c'est du matériel il doit se faire oublier en action de pêche (c'est vrai je suis pas tendre). Bref merci et j'espère que l'on pourra retourner ua bord de l'eau tous les deux rapidement avant l'hiver?

    No votes yet.
    Please wait...
  10. je l'espère aussi….

    No votes yet.
    Please wait...
  11. Mais il est beau ce Jujube dans cette vidéo !! La rivière est quand même magnifique, tu as de la chance.

    Mais j'ai une question, avez vous les même résultats sur d'autres rivières ou étangs ?

    No votes yet.
    Please wait...
  12. Merci…

    Oui les résultats sont réguliers sur d'autres rivières/étangs… Après il y a des variantes de couleurs pour les mouches (mais le noir reste universel tout de même).

    No votes yet.
    Please wait...
  13. fisherallstar

    Si un jour tu veux te faire un kiff sur le léman , tu ne seras pas decu, des carpes c' est pas ce qui manque, crois moi les pêchées dans une eau cristalline, c' est le top…
    Si ca te dis, contacte moi, je t' accueillerais avec grand plaisir…+++

    No votes yet.
    Please wait...
  14. Benjamin

    Hello,

    Tu pêche les carpes dans le Léman à la mouche ?? Tu es d’ou ?

    No votes yet.
    Please wait...
  15. fisherallstar

    de thonon les bains…

    No votes yet.
    Please wait...
  16. Tu verras c’est une superbe traque… c’est facile de se retrouver totalement fondu de ce poisson 🙂

    No votes yet.
    Please wait...
  17. Bonjour,

    Bravo pour ce blog, il est très bien fait.
    Egalement mordu de la carpe à la mouche, je la pêche beaucoup dans les étangs de sologne et en Loire.
    Une mouche fait également fureur sur les grosses moustachues. Il s’agit d’une imitation de mousse aquatique, type “muletor”, en marabou vert ou blanc, montée sur hameçon de 8 à 0, fort de fer.
    C’est une mouche très efficace sur les poissons situés juste sous la surface ou entre deux eaux. Le principe consiste à leur présenter l’imitation, laquelle doit couler le plus lentement possible (pour les très gros hameçons il peut être utile de fixer une petite bande de foam sur la hampe afin d’améliorer la flotaison.
    Souvent, même si la mouche n’est plus visible lorsqu’elle est happée, le comportement du poisson suffit à savoir s’il a engamé. Parfois même, la soie est arrachée de la main…
    C’est vraiment un modèle qui fonctionne bien et qui permet de traquer des poissons dans des eaux sales.

    No votes yet.
    Please wait...
  18. Aurélien

    Salut merci pour cet interview et les réponses qui sont donné ! Juste une question qui me vient en tête :
    Quand on pêche la carpe classique on utilise des bas de ligne autoferrant qui ont pour but de se piquer directement sur la lèvre du poisson …
    Avec la pêche de la mouche il y a t’il des risques que la carpe engame profond la mouche ?

    Merci d’avance !

    No votes yet.
    Please wait...

Trackbacks/Pingbacks

  1. Vidéo de pêche : NICOLAS DUPUIS fait le buzz avec Génération Mouche. | CLERGET BLOG - [...] (vous y trouverez quelques lecteurs comme Alex alias Chiroman ou Jujube, le spécialiste de la pêche de la carpe…
  2. Une vidéo pêche de la carpe à la mouche... in Japan !! | PECHE ET SAC A DOS - […] Ces images sont magnifiques et pour ceux qui veulent se lancer dans cette pêche il y a toujours en…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This