Barrabes : du nouveau matériel de randonnée arrive en France

Salut à tous les randonneurs, amateurs de grands espaces,

Je viens vous présenter dans cet article à la fois un nouvel arrivant sur Pêche et Sac à dos mais aussi et surtout un nouvel acteur sur la marché de l’outdoor Français : BARRABES, le spécialiste montagne également connu par les pratiquants comme « le vieux campeur » espagnol.

Je ne vais pas trop vous en dire et laisser place à Nicolas, la personne chargée du développement de l’enseigne sur le marché Français. Il y a quelques mois, j’ai découvert l’enseigne et j’ai bien accroché sur son offre de produits très profonde !! Idéal quand on recherche un équipement très précis.

Autant je fais beaucoup de pub pour Décathlon qui propose des produits accessibles permettant à tous de pratiquer leur sport et en découvrir d’autres. Autant sur certains produits comme la chaussure de randonnée, je n’hésite pas à « mettre le prix » pour acquérir la paire d’une marque référente dans son domaine.

Idem pour la polaire ou dans certains cas de figure, je conseille un ou deux vêtements de grandes marques comme Arc’terix ou Haglofs Bungy, spécialisés dans les produits de randonnée très techniques !!

Depuis quelques semaines, je suis régulièrement au téléphone avec Nicolas, afin de développer un partenariat durable avec Pêche et Sac à dos.

Pour mieux connaître ce passionné de montagne et son entreprise, je lui ai proposé une petite interview ici sur mon blog. Nous ferons un focus sur le marché Espagnol de l’outdoor et sur les atouts de Barrabes.

 

Magasin Barrabes à Barcelone

Magasin Barrabes à Barcelone

 

 

Partie 1 : Présentation de Nicolas, responsable Barrabes France.

 

– Salut Nicolas, peux-tu te présenter à mes lecteurs ?

Bonjour, je vais être rapide sur cette partie de l’interview, parce que je n’aime pas trop être le protagoniste… J’ai 39 ans, je suis diplômé de l’école de commerce IPAG, (que j’ai choisi pour son cursus international, très novateur à l’époque), et mon parcours professionnel s’est déroulé principalement dans des multinationales à l’étranger, en Amérique latine et ensuite en Espagne.

Je crois que le plus important, c’est que j’ai toujours adoré les voyages et les sports d’aventure (le canyoning, la plongée sous marine, le trekking engagé, le snowboard, etc…) où on est seul ou en groupes très réduits, directement en contact avec la nature.

 

– Quelle est ta situation actuelle ? J’ai cru comprendre que tu travaillais dans les Pyrénées …

En effet, Barrabes m’a donné l’occasion de réaliser un vieux rêve : lâcher mon poste de Directeur Commercial dans une multinationale pour aller vivre (avec ma famille) dans une jolie vallée des Pyrénées, juste à côté de la frontière française.
Ce qui me donne bien sûr l’occasion de pratiquer les sports de montagne et de travailler comme Responsable Marketing On-line, dans un secteur qui me passionne depuis toujours!

 

– Peux-tu présenter l’enseigne avec tes mots ?

Pour résumer, je dirais que Barrabes est un magasin créé « Par des passionnés de la montagne Pour des passionnés de la montagne ». (Je suis conscient que c’est le discours choisi par la plupart des shops on-line du secteur, mais dans notre cas, ce n’est pas du marketing ! ;-))

Cette passion pour le monde de la montagne permet de trouver sur notre site des petites pièces de rechange que les autres shops n’ont pas car ce n’est pas rentable, comme par exemple des rondelles pour les bâtons de trekking, des piles pour montres Suunto, des lacets pour les chaussures Salomon  ou des kit de réparation de matelas de randonné.

Barrabes kit reparation matelas randonnée

Barrabes kit reparation matelas randonnée

Nous nous sommes aussi spécialisés dans des marques de vêtements techniques pas forcément très connues du grand public mais qui sont à mon sens, les meilleures du marché, comme par exemple Arc’Teryx, Haglöfs ou Mountain Hardwear.

Tout ceci se traduit par le fait que bon nombre de nos clients sont des professionnels de la montagne ou des travaux en hauteurs et que depuis le milieu des années 90 un grand nombre d’expéditions internationales qui se lancent à l’assaut des sommets encore inexplorés ou des pôles, viennent s’équiper chez nous.

 

– Quelle est ta volonté avec ce nouveau shop, sur le marché Français ?

Je ne dirais pas que Barrabes est un « nouveau » shop, puisque cela fait plus de 15 ans que l’entreprise vend du matériel de montagne dans plus de 50 pays, et en particulier en Europe.

On peut même dire que Barrabes est l’un des pionnier de l’e-commerce, en plus d’être l’un des plus gros shop on-line d’Europe : la première page Web de l’entreprise date de 1995 et elle faisait même à l’époque concurrence à celles des grosses marques américaines !
Notre volonté est donc de nous faire connaître des amoureux de la montagne et des sports outdoor en France, qui sont nombreux et pourront trouver chez nous le sérieux et la technicité que nous apportons depuis des années à des organismes comme La Compagnie des Guides des Pyrénées.

 

– On ne vous connais pas en France. Je n’ai encore jamais vus Barrabes dans la presse. Tu as fais le choix de t’associer avec quelques bloggeurs référents dont je fais partie et j’en suis enchanté.

Peux-tu expliquer à mes lecteurs ta vision sur le sujet ?

En effet, Barrabes est une entreprise familiale dont la philosophie pourrait s’exprimer ainsi : « Nous préférons l’efficacité discrète qu’apporte un excellent service à nos clients qu’un gros budget marketing ».

Dans ce sens, nous avons créé une « communauté digitale de passionnés de la montagne », auxquels nous apportons un grand nombre de services gratuits (en plus de la profondeur de notre gamme), comme par exemple, des actualités sur la montagne (des news sur les festivals, les dernières ascensions marquantes, des vidéos sur l’alpinisme, l’escalade, le ski, etc.) , une newsletter avec des remises spéciales pour les abonnés, des tests de matériel réalisés par des « sportifs-bloggeurs », des jeux-concours que nous organisons conjointement avec les marques sur les réseaux sociaux, etc…

De plus, j’ai personnellement sélectionné et mis en place avec beaucoup de soins un réseau de « sportifs-blogueurs » référents dans les principaux sports de montagne (alpinisme, escalade, trekking, rando, running, ski de rando,etc.) afin qu’ils testent pour nous les dernières nouveautés du marché et les fassent connaître à leurs lecteurs.

Ton blog est un bon exemple de ces partenariats : j’adore la franchise et l’indépendance avec laquelle tu abordes les sujets, ça donne un ton de « fraîcheur », difficile à trouver sur le Net.

En effet, il me semble primordial que tes lecteurs sachent que même si tu as des relations commerciales avec des marques ou des distributeurs du monde outdoor, cela ne va pas t’empêcher de dire la vérité sur les produits que tu testes, ou directement d’exposer tes idées « anti-marques » ! 😉

 

EL CHALTEN

EL CHALTEN ARGENTINE

Partie 2 : Le marché de l’Outdoor en Espagne.

 

Peux-tu nous parler un peu du marché Espagnol ? Quels sont les principaux acteurs ?

Ce qui est important pour nous c’est d’être un magasin de montagne qui est né dans les Pyrénées et dont le siège social et les deux plateformes logistiques sont juste à la frontière entre la France et l’Espagne. Cette situation privilégiée nous permet de rester efficaces (et passionnés) toute l’année sur les deux marchés et de livrer en Espagne avec un délais moyen de 48h00 et en France de 72h00 !

Pour répondre plus spécifiquement à ta question, le marché espagnol des sports de montagne est plus petit que le marché français et il est beaucoup plus atomisé. Nous sommes clairement le leader de ce marché, mais il y a d’autres acteurs importants, comme Trekkinn.com…

Linéaire Barrabes en Espagne

Linéaire Barrabes en Espagne

 

Est-ce que le marché de la randonnée connaît la crise du pays ?

Non, bizarrement, les sports outdoor supportent plutôt bien la crise et continuent de gagner le cœur des gens et surtout des citadins. Les sports les plus en vogue sont évidement les plus simples, comme la randonnée et le running.

Peut-être parce que pour commencer, il suffit d’une bonne paire de chaussures et d’une petite dose de détermination… et que ce sont des sports où la récompense est immédiate : on se sent bien, les paysages sont magnifiques, le budget pour pouvoir commencer est très réduit.

Vue depuis le Midi d'Ossau

Vue depuis le Midi d’Ossau

 

Quelle est ta vision « extérieure » du marché Français de la randonnée en Europe ?

Ma vision personnelle du marché est la suivante : avec une part de e-commerce qui ne cesse d’augmenter (par rapport au commerce traditionnel) et des agences de transport rapides capables de livrer dans toute l’Europe avec un bon niveau de suivi des paquets, dans quelques années, la notion de « marchés nationaux » n’aura plus beaucoup de sens.

D’ailleurs, beaucoup de shops (plus ou moins nouveaux et plus ou moins gros) s’annoncent déjà comme « Leaders Européens » du marché… juste parce qu’ils ont traduits leur page en une dizaine de langues ! 😉

Pour rester sérieux, la France, L’Allemagne et le Royaume Uni sont les principaux marchés européens où les gens ont habitude de pratiquer des sports « outdoor » et donc de consommer ce genre de produits mais la demande des pays de l’Est et du Nord de l’Europe augmente très rapidement.

Grande superficie dans les magasins de l'enseigne

Grande superficie dans les magasins de l’enseigne

 

Vous proposez une marque pas chère qui semble être de bonne qualité.

Elle a pour moi un avenir certain en France. Il s’agit de la marque Ottomila. Peux-tu nous en dire un peu plus sur cette marque ?

Ottomila veut dire « huit milles » en italien, en référence aux fameux sommets de plus de 8.000 mètres. C’est une marque propre, technique mais avec un excellent rapport qualité/prix.

Nous n’avons pour l’instant que quelques produits comme des premières couches pour les jours froids en altitude et des chaussettes de randonnée et de ski mais qui ont été rapidement adoptés par nos clients : c’est une bonne nouvelle pour ceux qui veulent s’équiper sans dépenser une fortune !!!

Barrabes sous-vêtements Ottomila

Barrabes sous-vêtements Ottomila

 

Partie 3 : Les grandes marques ont-elles leur place en période de crise ?

 

– Barrabes équipe des professionnels de la montagne et tu as une expertise certaine dans ce milieux. Quelles sont tes marques préférées dans les différents domaines de la randonnée et pourquoi ?

Je peux te donner mes préférences mais ce sont des choix très personnels, qui proviennent de mon expérience avec différents matériels durant des années mais aussi de ma morphologie et de mes goûts particuliers… Je ne sais pas si c’est très exploitable !

Comme j’ai les pieds assez fins, pour les chaussures de moyenne montagne (montantes, semi-rigides), j’apprécie beaucoup la marque Lowa.

Gamme chaussures Lowa Barrabes

Gamme chaussures Lowa Barrabes

Pour les chaussures basses de rando, mes marques préférées sont Lasportiva et Salomon.

Gamme chaussures Lasportiva

Gamme chaussures Lasportiva

 

Pour les sac à dos, je privilégie en générale la solidité, et bon rappel de charge, (je n’aime pas être déséquilibré par le sac à dos sur les arrêtes) donc je préfère les sacs fins et compactes, qui te laissent une grande liberté de mouvements pour les bras et qui t’accompagnent dans la montée, comme ceux conçus pour l’alpinisme.

Mes marques de sac à dos préférées sont donc Black Diamond et Haglöfs.

En ce qui concerne les vêtements, comme je suis de type plutôt fin (70 Kg pour 1,75 m) et pour ne pas répéter les marques les plus techniques citées au début de l’interview, je te dirais que pour les vestes j’aime aussi beaucoup la coupe, la qualité et les finitions de Helly Hansen, les pantalons de rando et trekking de Montura et les sous-vêtement en laine merinos de Icebreaker.

Mais c’est en grande partie dû à ce qu’ils fabriquent des vêtements bien adaptés à ma morphologie.

 

– En période de crise, les budgets équipement sont limités pour les français. Que conseilles-tu de faire face à cela ? Sur quel équipement on ne peut pas rogner ?

Dans ce domaine, il y a clairement 2 écoles : ceux qui préfèrent acheter pas cher sachant que le produit va leur durer une ou deux saisons maximum, et ceux qui préfèrent investir sachant que la marque leur garantie une durée de vie du produit de 3 à 5 ans, en fonction de si l’utilisation est intensive ou pas…

Personnellement, et avant même de travailler dans ce secteur, j’ai toujours pensé qu’il était plus judicieux (et économique) d’acheter une bonne paire de chaussures de trekking qui va me durer 3 ans, qu’une paire pas chère chaque année. Mais encore une fois, c’est un choix très personnel.

Je te donne un exemple : j’ai acheté ma première paire d’Asolo il y a plus de 10 ans et je ne l’utilise plus non pas parce qu’elle s’est cassée ou qu’elle n’est plus imperméable, mais simplement parce que la semelle est tellement usée qu’on ne voit même plus qu’il y avait des crampons dessus !

Escalade Nicolas de Barrabes

Escalade Nicolas de Barrabes

Pour revenir sur le matos sur lequel il ne faut pas « rogner », évidemment le plus important pour marcher, ce sont les chaussures.

Mais aussi (et c’est souvent une partie qu’on a tendance à négliger) les chaussettes : tu as beau avoir de magnifiques chaussures de trek, si tu mets dedans des chaussettes trop fines, avec des coutures aux mauvais endroits ou pas assez respirantes, tu auras des ampoules... même si elle peuvent paraître chères, une bonne paire de chaussettes de rando  est pour moi un investissement indispensable.

La même chose pour la veste : ceux qui ont l’habitude de vadrouiller dans la campagne ou la montagne en été savent qu’un orage peut arriver de nul part et éclater en moins de 10 minutes. Si tu n’as pas dans le fond de ton sac à dos une veste légère, respirante et imperméable, la rando peut vite tourner au cauchemar !  Je ne lésine donc pas sur ce genre de protection et je vérifie toujours les caractéristiques de la membrane avant de l’acheter. (Si la colonne d’eau est importante, la respirabilité l’est encore plus, surtout quand il s’agit d’un usage intensif : si une veste n’est pas assez respirante, ce ne sont pas les gouttes de pluie qui risquent de te tremper, mais ta propre transpiration !).

 

– Tu connais bien mon blog et tu sais que je ne prône pas la vision élitiste des magazines et autres forums.

Bien au contraire, dans chaque article, j’essaie de prouver que l’on peut s’amuser, voyager, prendre du plaisir à l’extérieur avec peu d’argent. Quelle panoplie type proposerais-tu aux lecteurs de Pêche et Sac à dos pour partir sur une randonnée de plusieurs jours comme le GR20 ?

Ben vu que t’as déjà fait une liste très complète et que l’interview est déjà très longue, je te propose de faire une liste de matos auquel on ne pense pas forcement, qui pèse moins de 100 g et qui peut te « sauver la vie » durant un trekking long en autonomie, dans un prochain article…

Fachada Barrabes Benasque

Fachada Benasque

 

Ahah, ok merci Nicolas pour cette interview très intéressante. Du coup, je t’inviterais sûement à nouveau sur mon blog pour un article invité 😉

Si vous avez des questions sur Barrabes en France, c’est ci-dessous que ça se passe. Attendez-vous à entendre parler de cette enseigne qui arrive sur le marché Français. Et conseil, guettez les bonnes affaires, ils n’y vont pas de main morte 😉

 

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
No votes yet.
Please wait...

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Plus dans Montagne, Randonnée
Application GPS sport strava vs runtastic
Strava et Runtastic annonceraient-ils la mort du GPS de running ?

Salut à tous, Avant de commencer ma petite histoire, je tiens à vous préciser qu'il ne s'agit pas d'un coup...

Fermer