5 conseils pour pêcher la truite en hiver

Nous sommes le 17 janvier 2012 et ces derniers jours, les températures viennent de chutter, ce qui explique notamment le ralentissement de mon activité sur ce blog… Me vient alors l’idée de vous faire un petit article sur la pêche de la truite en réservoir quand il fait froid.  

Et oui, quand il fait très froid, il est possible de pêcher la truite en réservoir et même en rivière avant la frai (vers novembre) ou après (vers février) dans certaines conditions réglementaires. Mais c‘est essentiellement en réservoir que les pêcheurs à la mouche peuvent s’assouvir à leur passion en hiver.

En janvier et février, les eaux sont les plus froides, toute l’activité biologique est ralentie avec les températures. Mais si votre réservoir préféré n’est pas gelé, vous pourrez avoir de très belles surprises en hiver. Les poissons sont en général très combatifs avec la fraicheur de l’eau et vous pouvez être sure que les truites ne vous tournerons pas le dos car elles sont beaucoup moins pêchées en hiver qu’en été. Pour finir, dans l’eau la nourriture se fait rare en hiver, alors si vous savez leur présenter un jolis streamer ou un petit chironome devant le nez vous êtes sure de faire un carton pendant que vos amis sont au chaud à la maison.


1- Pensez au soleil d’hiver

 

Avant tout, sachez qu’en hiver vous devez pêcher quand il fait soleil. Vous devez être en quête de “chaleur” donc le temps de midi est le meilleur moment pour la truite. Pensez également aux zones les plus exposées au soleil (pleins sud) de votre réservoir, je pense notamment aux “pentes de fond” exposées au soleil. En hiver il ne faut pas hésiter à prospecter les zones peux profondes en bordure ou l’eau peut se réchauffer plus facilement. Comme le reste de l’année en réservoir, n’oubliez jamais de vous concentrer sur les zones desservies par les vaguelettes ou la nourriture se concentre.

Pour terminer, quand la température de l’air est plus élevée que la température de l’eau, vous pouvez être sure que votre journée pêche sera réussie.

2- Pêchez avec une animation lente

Que ce soit au streamer ou en nymphe, vous devez retenir qu’en hiver il faut pêcher avec des animations très lentes. Vous devez vous adapter au rythme de vie de votre réservoir. Vous avez vus comme c’est calme autour de vous en hiver ? Vous êtes seul au milieu de cette nature endormie, imprégnez vous en et pêchez lentement.

En hiver, j’ai déjà pris des truites sans même ramener mon petit chironome en suspension, je laissai la canne posée par terre et j’attendais… Croyez moi, en hiver ce sont les tricoteurs* les plus lents qui tirerons leur épingle du jeu en réservoir.

Lancez puis posez votre soie et attendez que votre streamer ou votre nymphe coulent dans les profondeurs. Essayez d’attendre plusieurs minutes parfois et vous m’en direz des nouvelles s’il vous plait. Dernière chose, pour un même streamer ou une même nymphe, comptez les secondes dans votre tête quand votre leurre descend. Idéalement, si vous le sentez, comptez le nombre de seconde qu’il vous faut pour toucher le fond, ensuite à chaque nouveau posé enlevez 5 secondes pour pêcher une autre hauteur d’eau. Si vous ne connaissez pas le fond, commencez par une minute par exemple puis 55sec, etc. C’est un bon moyen en hiver pour trouver précisément ou sont situés les poissons.


3- En hiver, utilisez une soie plongeante pour animer un leurre non lesté (streamer ou nymphe)

Tandis qu’en été j’aime bien pêcher avec des grosses billes tungsten ou des streamer plombés sur la hampe de l’hameçon, en hiver c’est surtout la soie qui doit faire couler votre streamer ou votre nymphe. Comme la pêche du bar avec des imitations de Lançons, il faut ramener de façon très linéaire pour espérer une attaque. Retenez que la truite ne doit pas se fatiguer et ses proies ne doivent donc pas gigoter comme en été.

Pour ce faire il vous faut idéalement 3 soies, une soie très plongeante du type S6 pour prospecter le fond avec votre streamer, une soie intermédiaire de type S3 pour pêcher entre 2 eaux et enfin, une soie flottante classique pour pêcher en sèche ou sous la surface lors des éclosions très ponctuées de chironomes. Dans ce dernier cas, ayez l’oeuil car ces moments sont très courts mais peuvent déclencher des frénésies sous la surface sans que vous vous en rendiez compte.  

4- Pêchez au pouic pouic, c’est un streamer à succès en réservoir

Qui ne connait pas ce célèbre streamer de compétition que l’on appel le pouic alias pouic pouic ?

Le pouic est un streamer utilisé en compétition sur les poissons difficiles, il est utile car il n’est pas plombé et c’est donc bien la soie qui le fait nager. Du coup comme je le disais au dessus la nage du streamer est très linéaire et donc naturellement lente.

Le pouic, c’est donc pour moi l’un des meilleurs streamer pour pêcher la truite en hiver !!

Pour cet article, je vous ai monté quelques pouic pouic différents qui marchent bien en réservoir. 

streamer pouic-pouic réservoir

id=”attachment_1960″ align=”alignleft” width=”600″ caption=”streamer pouic-pouic réservoir”

Allez, je suis sympa je vous donne le streamer gagnant, montez du tout noir avec 3 brins de christal flash bleus au cul et trempez ça dans l’eau en hiver ça devrait le faire 😉

Pour le montage d’un pouic, c’est assez simple, prenez un hameçon h4 avec une hampe longue, accrochez un toupet de marabout au cul, de la chenille sur la hampe et c’est terminé.

Déclinez ce streamer en plusieurs couleurs et accordez vous éventuellement quelques fantaisies avec du christal flash par exemple.

N’oubliez pas de restez simple pour leurrer vos truites (2 couleurs naturelles maximum par streamer). Vous pouvez faire la même chose avec des bandelettes de lapin (voir ma vidéo pour le montage mais sans bille).

Ah oui, j’allais oublier, ne soyez pas surpris par l’attaque d’un brochet en bordure au moment ou vous allez sortir votre streamer de l’eau. Avec seulement 2m de soie sortie, il vaut mieux être prévenu quand un colosse de 80 engame votre petit streamer tout mignon accroché au bout d’une pointe en 18. Ce poisson est en effet très actif en hiver avant sa période de frai.


5- Assurez un ferrage au millimètre

Une fois que vous avez posé la bonne mouche au bon endroit avec la bonne animation il vous faut maintenant piquer le poisson pour le ramener à l’épuisette !! Pour cela, la pêche à la mouche en hiver requiert une petite adaptation dans son ferrage habituel : il faut de préférence ferrer votre poisson en tirant sur la soie avec votre main et non en avec votre canne. Il faut ferrer de façon linéaire si possible pour éviter les ratés. 

Pourquoi cela ? Car les truites en hiver goutent souvent plusieurs fois votre streamer avant de l’avaler. Parfois vous ne le sentirez même pas. En ferrant avec la canne, vous risquez de lui enlever le streamer de son champ de vision et de perdre la chance de l’attaque suivante. Comme le sandre, la truite peut pincer légèrement votre streamer en suspension vous devez donc être ultra attentif avec votre soie surtout à l’endroit ou elle rentre dans l’eau…

Voilà, j’espère que cet article vous aura plu et surtout qu’il aidera les pêcheurs débutants ou confirmés qui ont décidé de braver le froid en janvier ou février pour aller pêcher dans leur réservoir préféré….

Bonne semaine et à très bientôt.

*Tricoter sa soie avec ses doigts est une manière de ramener son streamer ou sa nymphe lentement et de façon continue. 

** Merci Franck sur la photo : rainbow trout en réservoir (Meuse-Lorraine).

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
Rating: 2.5. From 2 votes.
Please wait...

8 Commentaires

  1. Salut Benj,
    Tu sais que c'est ouvert à Boismont à la mouche l'hiver si tu veux te dégourdir les doigts. Je suis allé à l'Ag de la Longuyonaise, une truite de 83 cm a été prise cette année…record à battre!
    à+

    No votes yet.
    Please wait...
  2. Benjamin

    Hello Yannick,

    J'espère que tu vas bien ?

    Oui j'ai entendu dire que ton résé était ouvert.

    Jolis 83cm, jamais vus ça surtout sur ces petites rivières ce n'est pas habituel…. C'était une arc ou une fario ?

    A+

    No votes yet.
    Please wait...
  3. Salut Ben,
    C'était une fario prise par un gamin!
    Au plaisir de se revoir et bonne année.

    No votes yet.
    Please wait...
  4. Benjamin

    Merci à très bientôt en Lorraine…

    Biz

    No votes yet.
    Please wait...
  5. babasse .27230

    excellente vidéo beau travail bien expliquée , j’ espère qu’ il y en aura plein d’ autres encore merci !!!!!!!

    No votes yet.
    Please wait...
  6. a boismont il mette de la gold , fario et saumon en hiver pour la mouche c’est genial…

    No votes yet.
    Please wait...
  7. Bonjour,

    Un tout grand merci pour ces commentaires.
    Je vais essayer de les mettre en application lors de ma prochaine pêche.

    Bonne journée.

    Olivier

    Rating: 3.0. From 1 vote.
    Please wait...
  8. Angélique

    Merci pour tous ces bons conseils!

    Rating: 3.0. From 2 votes.
    Please wait...

Trackbacks/Pingbacks

  1. La pêche à la mouche en Float-tube par Marc Millieroux | CLERGET BLOG - [...] tiennent à plus de 2 mètres de la surface, prenez votre soie plongeante. Comme pour la truite en réservoir ,…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Plus dans Montage et techniques, Pêche
Truite de lorraine avatar slider
VIDEO de mes grosses truites en LORRAINE été 2011

Bonsoir à tous, Pas trop de mes nouvelles cette semaine ? Je suis parti profiter un peu de la neige fraichement...

Fermer