Pêche en Aout : faites vous un coup du soir / coup du matin

Hello les internautes,

Cela faisait plusieurs semaines que je voulais aller camper au bord de la rivière afin de profiter du réveil de la nature au petit matin.

Au mois d’Aout les truites ne sortent quasiment plus de leurs caches. Le ventre bien remplis des mois précédents, les quelques sorties de dame fario sont en général consacrées à un petit bain de fraicheur bien oxygéné dans le courant le plus proche. C’est d’ailleurs t pour cette raison à cette époque, que j’ai toujours de belles surprises en nymphe au fil dans les courants ombragés.

Sinon, le seul moyen d’espérer toucher de beaux poissons en plein été c’est soit au coup du soir soit au coup du matin quand l’eau a perdus quelques degrés durant la nuit. J’ai souvent fait ce constat dans les rivières que j’ai connus. N’étant pas un grand fan des coups du soir pour leurs côtés trop aléatoires, c’est donc bien le petit matin que j’affectionne particulièrement.

Pour quelle raison ?

Vous avez de grande chance de piquer une grosse ou au minimum prendre quelques grosses châtaignes dans l’avant bras. 

Je me rappellerai toujours quand j’étais gamin, des anciens qui rentraient de la pêche à 9H en été en m’annonçant que c’était déjà terminé. J’avais beau insisté tout le reste de la matinée c’est bien à l’aube que je pouvait piquer les plus grosses.

Ce weekend, j’ai donc choisis la formule « Coup du soir / coup du matin » avec bivouac au bord de l’eau.

Je travail le samedi, j’ai donc eu toute la journée pour réfléchir à un endroit assez calme pour pouvoir planter la tente et faire quelques grillades sans se faire griller. Un endroit à la fois assez propice pour le coup du soir mais aussi assez varié pour le lendemain matin. J’ai fini par trouver. 

A 18h30, j’ai balancé la tente dans le coffre de la voiture et je suis allé au bord de la rivière avec mon pote Seb qui s’est joint à moi pour cette partie. 

A notre arrivée, on voit quelques poissons dehors mais sans gobage apparent. Je choisis donc la canne au leurre sans regret.

Au deuxième lancé une belle fario attaque déjà mon Rapala fétiche de la saison 2013,  après quelques coups de queue, je m’empare de la belle jaune pour que Seb la flash avant que je lui redonne sa liberté.

truite-rapala-lorraine

id= »attachment_4349″ align= »alignnone » width= »600″ caption= »truite-rapala-lorraine »

Plus tard, j’essuierais plusieurs attaques sans suite. Alors que la nuit est en train de tomber j’aperçois ici et là quelques poissons tourner au fond. Ils cherchent surement leur pitance avant d’aller dormir. Espérant qu’ils n’aient pas le ventre trop pleins pour le lendemain matin, je décide ainsi de tirer ma révérence pour la deuxième partie de soirée.

Je rejoins Seb au camp de base qui me débriefe son coup du soir.

« Benj, bon tu sais que je suis modeste mais j’ai piqué une truite qui me semblait faire 55 / 60cm », « Elle s’est emparée de mon Rapala comme pour défendre son territoire mais je n’ai pas réussi à l’accrocher, elle est  donc repartie dans la peine ombre… »

Arf, pas de chance mais mon Seb qui me parle d’une 55 ça fait au moins 60cm c’est sure. C’est bon signe, il reste encore quelques grosses sur ce parcours.

Installation du bivouac accompagné d’une bonne bière Belge puis escapade dans les bois pour trouver de quoi faire quelques braises pour nos saucisses. Nous veillerons ainsi jusqu’à tard dans la nuit la lampe frontale éteinte pour admirer les étoiles.   

Démarre ensuite notre « Coup du matin ».

Après quelques heures de sommeille le jour se lève déjà dans la vallée. Les cannes à pêche étant déjà montée, il y a plus qu’à arpenter les berges pour prospecter avec nos leurres.

gopro-tente

id= »attachment_4345″ align= »alignnone » width= »600″ caption= »gopro-tente »

Deux heures de pêche devant nous, je ne tarde pas à aller lancer dans le coins de Seb et au deuxième passage le long de la berge, au moment ou je retire mon poisson nageur de l’eau, énorme « splatshhh » à mes pieds, l’attaque d’une truite agressive venant surement de se réveiller. J’ai le bras qui tremble.

Seb en montant un peu dans le sous bois, fait surement décaler 2 gros poissons qui descendent devant moi pour se poster sous leur racine un peu plus loin !! Bon ce qui a de sure, c’est que les gros poissons sont bien dehors le matin à la fraiche, reste plus qu’à être un peu plus vigilent au saut du lit… 

Avec plus de luminosité, je vois les premiers poissons se poster pour nympher. Il est donc temps de troquer la canne au leurre contre mon fouet. J’aperçois une énorme truite que je connais sur sa gravière, alors que je vais chercher l’appareil photo au camp de base pour vous la présenter, elle disparait. Arf, j’aurai dut penser à ma gueule 😉

Plus bas, je scrute la bordure sous mes pieds suite à quelques vaguelettes et j’aperçois une belle à qui je présente ma nymphe à l’arbalète, elle vient droit dessus en me regardant, elle engame mais au moment de ferrer je lui retire de la gueule. Elle se sauve plus bas. Tempi je ne l’ai pas vraiment piquée, je pense la revoir un peu plus tard avant que le soleil tape sur la rivière.

Quand à Seb, c’est au rapala qu’il persiste pour faire sa belle. Il finit par me crier victoire quelques mètres plus bas. Je viens pour immortaliser ce moment magique après un petit coup de main pour épuiser son poisson.  

truite-au-leurre-seb

id= »attachment_4346″ align= »alignnone » width= »600″ caption= »truite-au-leurre-seb »

truite-nokill

id= »attachment_4348″ align= »alignnone » width= »600″ caption= »truite-nokill »

Je retourne m’amuser non loin de là avec une petite truite difficile que je fini quand même par leurrer en nymphe à vue. Enfin le premier fish de la matinée même si j’étais venu chercher de la très grosse, ourahh !!

Je repasse sur le poste de ma « loupée » et en scrutant bien la berge sous mes pieds, je vois une grosse queue noir bouger d’une façon qui m’annonce la reprise de son activité… Je garde la même nymphe par fainéantise que je serre entre mes deux doigts, je tend ma ligne, arbalète, 3, 2, 1, bing 10cm à l’écart de la berge jonchée de plantes vertes. Elle sort de l’ombre et file droit dessus cette fois ci en me tournant le dos ce qui me permet de la piquer une bonne fois pour toute !!! Penduuuu !!!!

Yesss, elle est magnifique en plus, sombre, légèrement cuivrée avec des gros points noirs comme j’aime.

truite-sombre

id= »attachment_4350″ align= »alignnone » width= »600″ caption= »truite-sombre »

Seb me fait quelques photos pour le souvenir. Ahhh les truites piquées à l’arbalète sous mes pieds,…. que j’aime !!! Cela me manquait tellement.

truite-clerget

id= »attachment_4347″ align= »alignnone » width= »600″ caption= »truite-clerget »

La matinée est faite pour moi, j’ai fait ma grosse truite que j’étais venu chercher au « coup du matin ». Mission réussie !!

C’était juste dans le bon timing. Juste avant que le soleil vienne taper à la surface comme pour annoncer aux truites que le rideau se referme.

bivouac-peche-coup-du-matin-slider

id= »attachment_4344″ align= »alignnone » width= »600″ caption= »bivouac-peche-coup-du-matin-slider »

A 9h30, le coup du matin était bel bien terminé.


Voilà pour le compte rendu de notre sortie pêche. Une formule que nous avons bien appréciée et que nous referons sans aucun doute. Une formule que je vous conseil fortement à travers cet article. Une formule qui plaira à tout les amoureux de la nature puisqu’elle peut très bien s’appliquer aux « pêcheurs du dimanche » dans un étang par exemple.

C’est tout de même agréable de pouvoir aller pêcher à la sortie de son travail, profiter ensuite d’une soirée en pleine nature autour d’un feu pour finir par un coup du matin qui vous assure normalement de très belles surprises !! A 11h nous étions à la maison, de quoi « commencer » en fait notre journée en famille et l’impression de ne pas vraiment nous être absenté….

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
No votes yet.
Please wait...

1 commentaire

  1. Bravo et merci pour ces articles, je possède également le rapala brown trout CD5, il faut que je l’essaie.

    Bravo aussi pour ce blog trés agréable et trés bien tenu.

    No votes yet.
    Please wait...

Trackbacks/Pingbacks

  1. Débuter la pêche à la mouche : 12 conseils pour bien commencer. | PECHE ET SAC A DOS - […] le soir et tôt le matin, les gros poissons sortent pour gober sur les parties calmes de la rivière…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Plus dans Mes sorties, Pêche
sac-peche-field-and-fish
Field and fish présente son sac de voyage pour la pêche

Je n'ai sûrement plus besoin de parler de cette marque tant elle s'est intégrée pleinement sur le marché de la...

Fermer