La truite d’un coup du soir, respect Yannick JOUAN !

Hello,


Comme je l’avais fait pour une team silure il y a quelques temps dans cet article : PECHE EN MOSELLE : SILURE RECORD A LA BOUEE je viens ici tirer mon chapeau à Yannick JOUAN qui a réalisé à mes yeux un véritable exploit pas très loin de chez moi !!

 

Je reçois un sms de Yannick mardi soir sur les coups de 23h : “67 en sèche”

A la lecture de ces 3 mots, les frissons montent du bas de mon dos jusqu’à ma nuque. Je répond par un gros “big up” en précisant bien entendu que j’attends les photos.

J’ai alors la tête à cette prise et je me dit que je vais encore faire de beaux rêves ce soir.

Je reçois les photos que j’attendais avec impatience le mercredi soir…. et là je suis ébahi pas la grosseur de ce poisson !!!

Lors des premières éclosions de mouche de Mai il y a 3 semaines, Yannick me disait que c’était sur SA rivière que ça se passait au mois de Mai !!

Moi qui ai toujours eu tendance à bouder celle ci, je me dis que je devrais peut être y trainer mes guêtres quelques fois quand même.

Bref, au vue de cette truite record, je me dis qu’un petit article s’impose pour vous partager tout ça surtout que j’ai du mal à faire de beaux poissons ces derniers temps 🙁

Je lui ai donc posé quelques questions pour vous afin qu’il raconte un peu ce moment magique. 


“J’ai pris ce poisson sur un grand plat profond. La veille, j’avais vu un poisson gober 3 fois mais pas sur que c’était le même…”

Comment as tu géré le combat pour ne pas casser sur cette truite record ? 

Yannick JOUAN : J’étais en 20/100ème, en fait c’est cela qui a fait toute la différence, j’ai souvent comme beaucoup accroché des gros poissons et me faire casser sans parfois même les voir parce que je pêchais trop fin (voir l’article sur les bons conseils pour pêcher à la mouche).

En fait on s’imagine que la truite va prendre parce qu’elle n’a pas vu le fil, je pense que c’est surtout vrai en nymphe  mais en sèche il suffit de présenter la mouche avant le fil en faisant un posé courbe ou aval, ce qui compte c’est plus le placement et pour éviter le dragage il faut allonger la pointe pour compenser la rigidité du nylon, là je devais avoir 2 mètres de pointe.

 

truite record posée yannick jouan

id=”attachment_2929″ align=”alignnone” width=”600″ caption=”truite record posée yannick jouan”

Avec un peu d’habitude on ne perd pas en précision. La canne aussi a beaucoup aidée car en 10 pieds soie de 5 on a un gros bras de levier et c’est suffisamment raide pour tirer dessus.

J’ai eu aussi la chance d’avoir ce poisson qui gobait en remontant la rivière en plein milieu où j’avais de la place pour le travailler. En bordure il aurait fallut que je le bride vraiment fort pour ne pas le retrouver dans une racine au risque de casser.

La bataille n’a pas duré plus de 5 minutes je pense, en fait la truite s’est essoufflée toute seule en faisant un rush de 15 mètres en amont vers la rive dans face. Même si mon frein était parfaitement réglé, j’étais quand même heureux qu’elle fasse demi-tour car je craignais les obstacles en face. Mon habitude à combattre les carpes à l’aide d’une canne à mouche à l’étang a bien aidé pour gérer ce combat et ne pas paniquer.


Je pense mais je n’en suis pas sûr car je n’ai pas encore assez d’expérience sur les gros poissons (Zanella ou Perrachon sont des maitres là dedans) mais il faut être prêt techniquement et moralement à une telle rencontre pour ne pas faire de connerie mais cela s’acquière aussi par les échecs, on ne fait pas une omelette sans casser d’œufs !

…maintenant le problème c’est qu’avec la gestion que l’on a de nos rivières où le “cassage de nuque” est la règle on n’a pas assez d’occasion pour se faire la main, c’est bien dommage !

bec truite record yannick

truite-record-Yannick-Jouan-slider

id=”attachment_2926″ align=”alignnone” width=”600″ caption=”truite-record-Yannick-Jouan-slider”


Merci Yannick pour avoir partagé ton expérience et ces quelques photos, c’est marrant ces quelques phrases sur le diamètre du fil car je suis justement en train de préparer un article sur le coup du soir pour le mois de Juin et je parle de l’importance de pêcher “gros” !!! Voici vraiment un super exemple.

D’ailleurs, vous pouvez trouver tout le récit de cette soirée sur son blog : Yannick Goblog


A très bientôt et bon weekend.

Rejoignez-vite l'aventure !

Vos centres d'intéret :
No votes yet.
Please wait...

2 Commentaires

  1. Alors la bravo a toi yannick magnifique poisson !!

    dommage que ta pas reussi a filmer le combat .

    ton fils a l’air d’apprécier lui aussi la pêche a la palm 🙂

    No votes yet.
    Please wait...
  2. Franck

    Bravo à Yannick pour ce magnifique poisson! Les truites de cette taille là on en entend parlé oui mais on en voit que bien peu…mes félicitations pour ce poisson 🙂

    No votes yet.
    Please wait...

Trackbacks/Pingbacks

  1. De la pluie, du soleil et de l'Arc en ciel. | CLERGET BLOG - [...] Depuis, beaucoup de pluie, encore de la pluie, du coup il m'a été très difficile d'aller pêcher en nymphe…
  2. La pêche à la mouche et ses belles histoires de partage | PECHE ET SAC A DOS - […] de cœur sur la dernière vidéo de mon pote Yannick Jouan, que vous connaissez peut-être avec sa truite énorme…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
Plus dans Pêche, Rencontres et découvertes
cuissardes-ou-waders
Waders ou cuissardes ? N’hésitez plus !

Ahh qu'il me tient à coeur cet article : voici le 2eme volet de la saga "Cuissardes et waders". Beaucoup...

Fermer